Modern technology gives us many things.

Crise en Casamance : « Macky Sall doit soutenir Robert Sagna » selon…

ibrahima sanéTendiéme (Bignona) 23 juin – Robert Sagna a besoin du ‘’soutien sans faille’’ et de la ‘’confiance renouvelée’’ du président de la République, Macky Sall, pour mener à bien la mission qu’il lui a confiée pour le retour de la paix en Casamance, a déclaré, dimanche à Tendiéme (Bignona), le député de la majorité, Ibrahima Sané.

”Il faut donc que le soutien du président de la République soit sans faille. Robert Sagna a besoin de la confiance toujours renouvelée du président de la République, parce que la ligne qu’il aura tracée ne peut souffrir de la moindre suspicion, du moindre doute’’ a dit le député de Bennoo Bokk Yaakar.

M. Sané s’exprimait lors d’un un meeting de remerciement aux militants de Rassemblement pour la démocratie et le socialisme (RSD) du département de Bignona, en présence des alliés de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar.

”Robert Sagna a besoin du président de la République, parce que c’est certain, son succès peut soulever des jalousies. Et nous le savons bien, il y a des gens qui jouent très bas. Il y a des gens adeptes des coups bas”, a dit le député.

Le parlementaire a invité les populations de la région de Ziguinchor et du Sénégal a prié pour que Robert Sagna ”puisse réussir la lourde tâche que le président de la République lui a confiée” dans le cadre du processus de paix de paix en Casamance.

”Une fois le cap fixé, il faut que tout le monde ait confiance et que tout le monde aille dans la même direction’’ a-t-il plaidé, en réitérant sa ”confiance” au président de la République du Sénégal, Macky Sall qui avait reçu le soutien du RSD lors de la dernière présidentielle.

La Casamance —constituée des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor— est confrontée à une instabilité politique depuis 1982. Le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), rébellion indépendantiste, y affronte souvent l’Armée sénégalaise.

Le conflit a fait plusieurs morts chez les militaires, les rebelles et parmi les populations civiles. Il freine le développement économique de la zone, qui a d’énormes potentialités touristiques et agro-forestiers surtout.

Les commentaires sont fermés.