alioune ndao procureur creiLa Cour de répression de l’enrichissement illicite a les yeux rivés sur le Liban, pays d’origine des frères Bibo et Karim Bourgi, deux supposés complices de Karim Wade dans le dossier des biens mal acquis. Mais, la fouille entreprise au Liban par la Cour de répression de l’enrichissement illicite n’a rien donné.

Selon La Tribune, les délégations judiciaires au pays du Cèdre sont rentrées les mains vides. Elles n’ont même pas eu l’occasion de fouiller dans les banques. Selon le journal de D Média, Beyrouth a invoqué le rôle important que jouent ses banques dans son développement économique. En clair, pour les autorités libanaises, il n’est pas question qu’un pays, fut-il ami, soit autorisé à fourrer le nez pour fouiller les banques installées dans le pays. Elles ont fait comprendre à la juridiction spéciale que toute violation du secret bancaire sur son sol entraînerait de graves répercussions sur son développement économique.

 

PARTAGER