Modern technology gives us many things.

Couture de tissu : Le wax ébloui de plus en plus les créateurs occidentaux

 

couple africain waxSuscitant certainement moins d’engouement en Afrique où il existe depuis plus d’un siècle, le wax séduit de plus en plus les créateurs occidentaux. Ces derniers l’utilisent pour la confection de vêtements et d’accessoires de mode en tout genre. Des pagnes et des chemises aux couleurs vives foisonnent dans le continent européen qui ne fabrique pourtant pas le tissu wax qui vient de l’Indonésienne.

 

L’origine du wax remonte à une inspiration sur une technique d’impression indonésienne appelée « batik ». Les colonisateurs anglais et hollandais du XIXè siècle se sont mis à imprimer des étoffes à la cire afin de mieux fixer les couleurs sur le tissu. Ce qui a donné le « wax » en anglais. Par la suite, cette technique aurait séduit les soldats et marchands ghanéens qui travaillaient, à l’époque, pour l’État colonial hollandais à Java, Bornéo et Sumatra. Quand ils sont revenus en Afrique avec des valises pleines de tissus colorés, ils sont très vite impressionnés par le succès que remporte leur nouvelle trouvaille fabriqué au niveau local.

Toutefois, malgré sa production, l’Afrique est très vite dépassée par la demande et ne peut lutter face à l’efficacité des producteurs européens, principalement hollandais, qui fournissent désormais tout le continent en tissus via la principale société dénommé Vlisco Group, basée à Helmond depuis 1846 et qui distribue quatre marques : Vlisco, Woodin, Uniwax et Gtp. Des marques que l’on retrouve, notamment sur les marchés d’Afrique de l’Ouest et centrale et dans les grandes métropoles telles que New-York, Paris et Londres.

En 2012, la célèbre marque italienne Marni avait déjà créé toute une collection de vêtements en wax pour le géant du prêt-à-porter H&M. Par ailleurs, le jeune créateurs parisien, Dimitri Pougnet, âgé de 25 ans, a lancé une collection de chemises en wax en collaboration avec la marque Wasted, en mai 2013, pour conquérir un marché de jeunes branchés occidentaux.

 

Balthazar xibaaru.com

 

Les commentaires sont fermés.