blatter platini hayatouFOOTBALL – Les deux hommes avaient dîné ensemble avant le vote…

Michel Platini a réaffirmé mercredi que le président Nicolas Sarkozy ne lui avait pas demandé de voter pour que le Qatar obtienne l’organisation du Mondial 2022 de football, lors d’un dîner à l’Elysée avant le vote de la Fifa le 2 décembre 2010.

«J’affirme catégoriquement que le président Sarkozy ne m’a pas demandé de voter pour que le Qatar soit l’hôte du Mondial 2022, ni avant, ni pendant, ni après cette rencontre», a insisté le président de l’UEFA dans un entretien au quotidien sportif espagnol As, mercredi.

Michel Platini a ensuite relaté les circonstances de sa présence à l’Elysée le 2 décembre 2010, peu avant le Comité exécutif de la Fifa qui allait attribuer le Mondial 2018 à la Russie et l’édition 2022 au Qatar.

«J’ai reçu un coup de téléphone du président de la République française, qui est mon pays comme tout le monde le sait. En arrivant (à l’Elysée), j’ai rencontré l’émir du Qatar et le Premier ministre de l’émirat. Personne ne m’avait informé de leur présence. Nous avons tous dîné ensemble, mais je le répète, tout comme personne ne m’avait dit qu’ils seraient là, jamais le président Sarkozy ne m’a demandé que le Qatar soit le pays hôte du Mondial 2022», a raconté Michel Platini.

«Je pouvais comprendre que Sarkozy était intéressé de voir le Qatar organiser la Coupe du monde»

«Je pouvais comprendre que Sarkozy était intéressé par le fait de voir le Qatar organiser la Coupe du monde. Mais il ne m’en a pas fait la demande», a encore ajouté le président de l’UEFA.

Michel Platini a fait cette nouvelle mise au point à la suite des récentes déclarations de Joseph Blatter, le président de la Fifa, le 22 novembre, selon lesquelles «la France et l’Allemagne, les pays qui commandent l’Europe, (avaient) fait pression pour organiser ce tournoi au Qatar».

PARTAGER