Modern technology gives us many things.

Côte d’Ivoire/La suite de Didier Drogba cambriolée à Abidjan

De plus en plus, des choses peu catholiques, à même de ternir sérieusement son image de prestige, se passent dans les locaux du pourtant très respectable hôtel « Ivoire », à Cocody. Des clients qui y passent leurs séjours, subissent des vols notables.

drogba 8La dernière victime en date n’est pas n’importe qui. Il s’agit bien du footballeur international ivoirien de Galatasaray, Didier Drogba (photo). De fait, nos sources expliquent que, de passage à Abidjan, pour quelques jours de vacances, c’est le superbe hôtel « Ivoire » que choisit le capitaine des Éléphants, pour son séjour. Là-bas, dans sa chambre nichée au 11ème étage de la tour, il espérait quelques jours de repos. C’était, hélas, sans compter avec la vermine abidjanaise qui sévit en tout temps et en tout lieu. En effet, soulignent les informations en notre possession, le mercredi 12 juin 2013, de retour de courses, Didier Drogba rejoint sa chambre. Là, il est ahuri de constater qu’un sombre individu l’y a précédé. Et la facture de ce sinistre passage est salée pour l’icône. Le footballeur ivoirien, qui a offert l’an dernier le trophée de la mythique Champion’s League à Chelsea, a été délesté de l’imposante somme de 10 milles de Dollars américains. Soit la somme de cinq (5) millions de F Cfa. L’amer constat fait, Drogba saisit aussitôt les responsables du complexe hôtelier. Puis, la police qui arrive sur place, pour le constat d’usage. Une enquête est immédiatement mise en route, pour coincer le prédateur dont l’acte nuit sérieusement à la fiabilité de cet hôtel. En tout cas, ça commence à en faire trop. Car, avant Drogba, un autre footballeur international, en la personne, nous dit-on, d’Arthur Boka, était déjà passé à la moulinette, dans le même établissement. C’était le jeudi 6 juin 2013. Prochainement, nous reviendrons sur ces situations déplorables qui, bien hélas, se font de plus en plus récurrentes à l’hôtel « Ivoire ». (Soir Info 15/06/2013)

Les commentaires sont fermés.