Modern technology gives us many things.

Côte d’Ivoire : Un rappeur accusé d’avoir détourné les biens de Dominique Ouattara

dominique ouattaraC’est l’affaire qui fait grand bruit à Wassakara, dans la commune de Yopougon à Abidjan, un artiste réputé de la place aurait osé escroquer l’épouse du chef de l’Etat

En effet, l’on apprend ce jour à la veille de la célébration de la fête de la Noël de sources proches des populations de Wassakara que l’artiste rappeur dont nous tairons pour l’heure le nom et que nous appellerons « X », aurait détourné en novembre dernier des dons venant de Dominique Ouattara ainsi qu’une somme de cinq (5) millions de FCFA (7 500 euros).

« Nous avons reçu la première dame le 15 novembre dernier lorsqu’elle était de passage dans notre commune. Elle a fait don d’un important lots de matériel composé de vivres et de non vivres à la population d’une valeur de 65 millions de FCFA,” a expliqué un habitant de Wassakara.

“Au lieu de partager les dons de Dominique Ouattara aux populations, « X » avec la complicité de certains de ses camarades se sont accaparés la plupart de ces biens et ont préféré les distribuer à leurs camarades,” soutient la même source.

D’autres sources issues d’habitants de Wassakara affirment quant à elles que l’artiste considéré comme l’une des figues du hip hop ivoirien et ses hommes se sont partagés les dons ignorant les populations qui, initialement, étaient les bénéficiaires et ce sans même informer les sages du quartier.

« X » a donné le matériel aux membres de sa famille et à ceux de ses complices. Il a emporté 5 congélateurs et une dizaine de casques des coiffeuses. Nous sommes déçus de l’attitude de l’artiste musicien désormais vomi par la population qui ne sait toujours pas à quoi ont servi les dons de la Première dame » livrera sous couvert d’anonymat un témoin rencontré ce mardi après-midi.

Cette situation est actuellement source de conflit entre les femmes de Wassakara comme constaté sur place par koaci.com. Ces dernières se regarderaient en chien de faïence.

En plus d’avoir détourné certains dons, l’artiste refuserait en ce moment de partager les cinq millions que Madame Ouattara a offert aux populations, notamment les femmes et les jeunes du quartier.

« X » a confisqué cette somme sous prétexte qu’il n’aurait pas pu faire entrer les sommes dépensées pour la préparation de la visite de la Première dame à Wassakara, ” ajoute une des femmes ignorée lors du partage et rencontrée par l’intermédiaire d’un témoin du pillage.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.