Modern technology gives us many things.

Côte d’Ivoire : un enfant décède après avoir ingéré des comprimés chinois

comprimés chinoisLa stupeur est à son comble depuis ce mardi soir dans au sein de la famille Fofana dans le quartier Dar-es-Salaam de Bouaké au centre de la Côte d’Ivoire.

Son enfant de 12 ans se plaignant de maux de ventre, le père Fofana décide de faire appel à un médecin d’origine chinoise qui, valisette à la main, visite depuis plusieurs mois les habitations de la deuxième ville du pays.

. »Le père a confié que l’enfant est mort subitement quelques minutes après avoir avalé deux médicaments dont l’un était rose ». Ce dernier indiquera que la famille s’est mise à la recherche du médecin qui aurait décampé et quitté la ville après avoir été menacé par le cousin de l’enfant. En furie ce dernier serait allé le trouver dans une habitation du quartier Air France le soir de l’accident en le menaçant de porter plainte contre lui.

Ce type d’accident n’est pas nouveau en Côte d’Ivoire, il y a deux mois de cela le même désarrois s’abattait pour les mêmes raisons sur une famille d’Abobo qui avait confié leur enfant à un de ces hommes de santé venus tout droit d’Asie et qui opèrent en toute illégalité et ce, sans pour autant être inquiétés par les autorités du pays. Pour ce cas évoqué nos enquêtes avaient buté sur la douane ivoirienne à San Pédro, dont certains éléments étaient suspectés de tremper dans un véritable réseau organisé d’importation de médicaments venus de Chine.

Faudra-t-il que surviennent d’autres morts de ce genre pour que l’Etat réagisse à ce phénomène qui trouve sa croissance avec la paupérisation des populations bien souvent dépourvues de moyens nécessaires pour se soigner dans les normes, même si les informations relevant d’une vague inédite de maladies nosocomiales au sein des établissements de santé nous parviennent de plus en plus du côté d’Abidjan.

Les commentaires sont fermés.