Modern technology gives us many things.

Côte d’Ivoire: Suspension d’un hebdomadaire proche de Gbagbo

Un hebdomadaire proche de l’opposition ivoirienne a été suspendu par le Conseil national de la presse (CNP), pour récidive aux manquements aux dispositions législatives et réglementaires ainsi qu’au code de déontologie du journaliste en Côte d’Ivoire.


journal bol'kotchLe CNP, organe officiel de régulation de la presse écrite a suspendu pour huit parutions, soit deux mois, l’hebdomadaire Bol’Kotch (photo) édité par la Refondation, appartenant aux partisans de l’ancien Chef de l’Etat, Laurent Gbagbo.

Il est reproché à ce journal des ‘’illustrations et allégations qui sont de nature à faire croire chez une partie des ivoiriens que le Président de la République agirait contre leurs intérêts, en octroyant, en dehors des procédures légales, la nationalité ivoirienne à des étrangers ».

Dans son édition du 10 au 16 mai, l’hebdomadaire Bol’Kotch avait affiché à sa Une un titre qui est illustré selon le CNP par une caricature présentant le ‘’Président de la République dans une posture offensante, dégradante et porte atteinte à son honneur ».

De tels écrits, argumente le CNP dans un communiqué dont APA a obtenu copie mercerdi, ‘’ pourraient développer (…) un sentiment de haine et de rejet de nombreuses communautés étrangères vivant en Côte d’Ivoire ».

Le CNP interdit également à tout imprimeur l’impression de cet hebdomadaire sous quelque forme que ce soit pendant la période de la mesure de suspension.

La société Refondation, dispose de 30 jours, à compter de la notification de la décision, pour saisir la juridiction administrative compétente, conclu le CNP.

Les commentaires sont fermés.