Modern technology gives us many things.

Côte d’Ivoire : Ouattara salue le ‘’courage” politique de l’ex n°2 de Gbagbo

mamadou koulibalyLe Rassemblement des républicains (RDR, le parti au pouvoir) a salué jeudi soir, le ‘’courage’’ politique de l’ancien Vice-Président du Front populaire ivoirien (FPI) et ex n°2 de Gbagbo, Mamadou Koulibaly (photo ci-contre) de ‘’reconnaître enfin que le peuple ivoirien a élu démocratiquement’’, Alassane Ouattara lors de l’élection présidentielle ivoirienne de 2010.


‘’Merci à Monsieur l’honorable Mamadou Koulibaly (ancien Président de l’Assemblée nationale ivoirienne) pour son courage politique de reconnaître enfin que le peuple ivoirien a élu démocratiquement Monsieur Alassane OUATTARA lors de l’élection présidentielle ivoirienne de 2010”, s’est félicité Joël N’guessan, le porte parole du RDR dans un communiqué reçu à APA.

Heureusement, a ajouté M. N’guessan, qu’il existe encore au niveau de ‘’l’opposition” ivoirienne des ‘’personnalités politiques qui n’ont aucun doute sur cette réalité que tentent de nier ceux qui ne sont pas sortis de leurs rêves”.

Le parti d’Alassane Ouattara s’est également réjouit que Mamadou Koulibaly ait par ailleurs, reconnu que ‘’ Laurent Gbagbo a vendu la Côte d’Ivoire à la France”.

‘’Cette assertion de notre ex-Président de l’Assemblée Nationale bat en brèche toutes les thèses diffusées par l’ex régime qui prétendait lutter contre la Francafrique et les puissances impérialistes occidentalistes”, écrit le porte-parole du RDR.

Selon lui, les Agoras, les Patriotes, les Sorbornards et autres suiveurs des thèses anti colonialistes doivent comprendre qu’ils ont été dangereusement intoxiqués par les refondateurs.

Pour le RDR, en affirmant et dévoilant enfin qu’il a préparé et animé l’opération ‘’Dignité”, le ‘’Sieur Koulibaly doit répondre de toutes les tueries et autres actes de crimes de guerre”.

Il s’agit notamment du ‘’bombardement des populations civiles, de la privation d’eau et d’électricité des populations civiles qui n’étaient pas partie prenante au conflit militaire”.

Dans la même veine, explique le RDR, ‘’sa responsabilité est évidente dans les effets de cette décision stupide qui a conduit à la mort des soldats français à Bouake et à ceux des patriotes embrigadés et intoxiqué devant l’hôtel Ivoire” en novembre 2004.

De passage au Cameroun, Mamadou Koulibaly, a accordé cette semaine à un organe de presse, une interview dans laquelle, il s’est prononcé sur les élections présidentielles de novembre 2010 et l’opération militaire ‘’Dignité”, déclenchée en novembre 2004 par le régime de Laurent Gbagbo contre les Forces Nouvelles (ex-rébellion) qui contrôlaient la moitié-Nord du pays.

Suite à une crise interne née de l’arrestation de l’ancien Chef d’Etat Laurent Gbagbo, le 3ème vice-président du Front populaire ivoirien, Mamadou Koulibaly a rendu son tablier le 11 juillet 2011 et crée son propre parti, Liberté et démocratie pour la République (LIDER).

La crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011, a fait au moins 3000 morts après le refus de Laurent Gbagbo de reconnaitre la victoire de son adversaire, Alassane Ouattara après le second tour de la présidentielle du 28 novembre 2010.

Les commentaires sont fermés.