Modern technology gives us many things.

Côte d’Ivoire : Les ‘brouteurs’ ont créé un préjudice de plus de 3 milliards en 2012

brouteur abidjanLa cybercriminalité en Côte d’Ivoire a créé un préjudice de plus de trois milliards de F CFA pour la seule année 2012 selon sur un rapport de la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC)

Selon le rapport 2012 de la division de la police scientifique Ivoirienne consacrée à la cybercriminalité, ce sont 692 plaintes qui ont été déposées depuis plusieurs pays en plus de la Côte d’Ivoire notamment la France, l’Allemagne, le Canada et la Belgique entre janvier 2012 et janvier 2013.

Les cybercriminels qui opèrent en Côte d’Ivoire communément appelés « brouteurs » préfèrent généralement les arnaques aux sentiments (faire croire à une relation amoureuse avec la victime pour la dépouiller), l’hameçonnage, l’arnaque à l’héritage et les faux achats ventes en lignes entre autres parmi les 20 modes opératoires répertoriés.

Le montant du préjudice financier total enregistré pour l’année 2012 s’élève à 3 milliards 384 millions 972 mille 393 francs CFA.
En collaboration avec des sociétés de transfert d’argent ou encore des opérateurs de téléphonie mobile, et les fournisseurs d’accès Internet le PLCC a effectué 69 arrestations dont 51 ont conduit à un déferrement devant le parquet Ivoirien.

Le PLCC travaille en étroite collaboration avec son homologue française, l’Office centrale de lutte contre la criminalité liée aux techniques de l’information et de la communication car la France arrive en tête des pays arnaqués avant la Belgique, le Canada et la Suisse sur les 23 zones de prédilection enregistrées. Déjà pour le premier semestre 2013, les préjudices financiers ont déjà atteint la somme de 1,9 milliards de francs CFA.

Les commentaires sont fermés.