Modern technology gives us many things.

Côte d’Ivoire : « C’est Gbagbo qui a offert le pays à la France » selon…

gbagbo chiracL’ancien numéro 2 du régime de Laurent Gbagbo, le professeur Mamadou Koulibaly n’en démord pas avec son patron qu’il ne ménage pas dans ses sorties depuis la chute de ce dernier, le 11 Avril 2011. Répondant à une interview d’un journal camerounais, paru mardi, l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne accuse son ancien compagnon de lutte d’avoir offert gracieusement la Côte d’Ivoire à La France en lui donnant tout ce qu’elle voulait pendant son moment de règne, et d’avoir lui-même préparé son échec aux élections présidentielles de 2010.

« Gbagbo Laurent a été le meilleur défenseur de la France dans la crise ivoirienne. Il a tout donné aux Français. Il a renouvelé les concessions de l’eau et de l’électricité à son ami Martin Bouygues, de gré à gré. Pareil pour la téléphonie, qu’il a redonnée hors toute procédure légale à France Télécoms. Il a offert le terminal à conteneurs du port d’Abidjan à Bolloré, sans appel d’offres (…).

Malgré toutes nos mises en garde, il a confié l’élaboration et la gestion du fichier électoral à la Sagem. Sa campagne a été conçue et gérée par Stéphane Fouks, d’Euro RSCG. Un de ses principaux financiers était Bolloré. Il a confié ses sondages à la Sofres, entreprise française. Entre les deux tours, Gbagbo s’est même empressé d’octroyer des blocs pétroliers à la frontière du Ghana au groupe Total, comme ça, cadeau. Dans son livre de campagne de 2010, il fait l’apologie du franc Cfa, allant même jusqu’à écrire que s’il gagne les élections, il ira convaincre le Ghana, le Nigeria etc. de rejoindre la zone franc. Alors, une fois qu’on a fait tout cela, peut-on vraiment s’offusquer de l’ingérence française en Côte d’Ivoire ? Gbagbo a offert la Côte d’Ivoire à la France », a déclaré l’auteur du livre « La guerre de la France contre la Côte d’Ivoire ».

 



Les commentaires sont fermés.