Modern technology gives us many things.

Côte d’Ivoire : Après l’autoroute inaugurée, 2000 logements sociaux sortiront de terre à Yamoussoukro

ado air côte d'ivoire
En marge de la visite du président Alassane Ouattara entamée cdans la région du Bélier, la SICOGI annonce la construction de 2000 logements sociaux dans la capitale politique de Yamoussoukro et des villes environnantes.
La Société Ivoirienne de Construction et de Gestion Immobilière (SICOGI) qui dans le cadre du transfert effectif de la capitale politique à Yamoussoukro profitera de la visite du chef de l’Etat (11 au 14 decembre) pour procéder au lancement de la construction de 2000 logements composé de villas basses, duplex, appartements de 3 ; 4 ; et 5 pièces à Yamoussoukro avec des cités de cadres de 50 logements pour Toumodi, Tiebissou et Didiévi ; d’Un Hôtel 5 étoiles avec Mall, Piscine, Tennis, Terrain de Golf, équitation, parc d’attraction pour le compte de SODERTOUR ; – d’Une Cité des hôtes composée de 20 villas de haut standing.
Ce programme sera bâti sur un site plus de 100 hectares en partenariat avec les opérateurs et les autorités de la région du Bélier.
Notons pour finir que ce mercredi matin, le président ivoirien a clos un chantier d’envergure, celui pas fini depuis Houphouet, de l’autoroute Abidjan-Yamoussoukro en procédant à son inauguration officielle. Houphouet avait inauguré l’autoroute Abidjan-Sebrogo en 1981 et depuis rien.
Sur ce sujet notons qu’Alassane Ouattara ému a indiqué que ce chantier livré était un signe d’ « espoir », celui, selon ses propos, d’une Côte d’Ivoire « ambitieuse qui a pris son envol ».
Notons que le président a saisi l’occasion de l’inauguration pour solliciter les bailleurs de fonds, notamment arabes, pour le prolongement de l’autoroute jusqu’à Bouake et une autre reliant Abidjan et Lagos tout en espérant que les travaux pour relier la capitale économique à la deuxième ville du pays démarrent dès 2014.
Selon Alassane Ouattara, une fois l’autoroute arrivée jusqu’à Bouaké, s’en suivra son prolongement jusqu’à Ouagadougou afin de réaliser le projet qui aura des embranchements au Mali et au Niger pour, selon le président ivoirien, « donner un nouveau souffle au développement sous-régional ».
Notons parmi les nouveautés qui accompagnent la nouvelle autoroute la mise en place d’un système de vidéosurveillance, des radars de contrôle de vitesse, des brigades de gendarmerie et de police autoroutières, des ambulances, des trauma-centers, pour la prise en charge rapide des éventuels blessés.
Nous y reviendrons avec Wassimagnon, après le meeting du jour de Didiévi et le conseil des ministres qui se tiendra quant à lui, rappelons le, à Yamoussoukro.
KOACI

Les commentaires sont fermés.