Modern technology gives us many things.

Conseil national de la jeunesse du Sénégal : le nouveau président déroule ses axes prioritaires

Le nouveau Président du Conseil national de jeunesse (Cnjs) est installé officiellement. Lors de la cérémonie de passation de  service, son Prédécesseur est revenu sur la mission de cette structure : « le conseil national de la jeunesse est une belle association, une grande plateforme, un vaste réseau, un vivier du leadership jeune, une école de la démocratie, un lieu de lutte, une maison d’hôte, un centre de formation, une arène politique, un cadre d’échange et de partage », a indiqué Me Aliou Sow. Poursuivant, ce dernier d’indique que le Cnjs  « participe, propose, et conseille l’Etat et ses collectivités locales dans la définition, l’élaboration et l’exécution des politiques publiques ».

Il n’a pas manqué de revenir sur le bilan de son magistère à la tête de cette structure depuis 08 années avant de féliciter son successeur  et de souhaiter que son mandat soit un mandat de succès éclatant : « je n’ai pas de doute parce que Khadim Diop connaît bien cette plateforme, il a été président du conseil communal  de Mékhé, celui du conseil régional de la jeunesse de Thiés, c’est quel qu ‘un qui connait le mouvement associatif, nous avons travaillé avec lui et nous lui reconnaissons une rigueur, nous lui connaissons aussi une connaissance du secteur, et je ne doute pas qu’avec le soutien de ses camarades, de ses amis, de sa famille , il arrivera encore à hisser plus loin le conseil national de la jeunesse », a-t-il dit.

Le président entrant, Kadim Diop, s’est dit animé d’un « sentiment de joie et de fierté » avant d’ajouter : « je mesure la charge du poids que la jeunesse vient de me confier, nous prier le bon Dieu de nous donner la force et l’énergie nécessaire pour répondre aux nombreuses attentes de la jeunesse sénégalaise ». « Notre mandat sera placé sous le signe de la citoyenneté et de la création de richesse pour apporter de la valeur ajoutée au Plan Sénégal émergent », a précisé M. Diop.

Selon lui, ils entendent travailler autour d’un programme intitulé ‘ marathon pour une jeunesse émergente 2007 2019’ qui s’articule autour de 7 axes prioritaires que sont la formation et l’insertion des jeunes, les infrastructures, la santé et les actions sociales, l’environnement et la protection de la nature, le sport, la culture et la diplomatie. Ils vont aussi mettre en place 7 démarches de rupture que sont la réforme des textes du Cnjs, le renforcement de l’interdiction du cumul de fonctions, l’instauration de l’obligation de résultats avec des contrats de performance, l’institutionnalisation de l’obligation de rendre compte, mise en place d’un système de suivi évaluation au niveau du Cnjs, la neutralité politique de la personne morale du Cnjs et l’instauration d’une motion de censure pour remplacer le président du Cnjs en cas de faute grave.

Les commentaires sont fermés.