Modern technology gives us many things.

Ces comptes et chèques enterrés au nom du « protocole de Rebeuss

Libration mouille Idrissa Seck dans une affaire de partage de butin. Selon le journal, s’il est vrai que le dossier des chantiers de Thiès était un prétexte fumeux pour écrouer l’ex Premier ministre et neutraliser de valeureux fils du Sénégal comme Bara Tall qui avaient osé dire non à Wade et surtout à son fils Karim, il n’en demeure pas moins que l’histoire est  tout autre.

Le journal repris par Senegal7 indique que a vérité est que Me Abdoulaye Wade et Idrissa Seck avaient un différend financier et s’il y a quelqu’un à qui le président du conseil départemental de Thiès doit s’en prendre c’est à Wade mais aussi à lui-même. Simplement parce que la justice a été effectivement instrumentalisée à l’époque pour régler le problème de grands bandits avec un code d’honneur qui se  chamaillent à l’heure de partage de butin.

 

Les commentaires sont fermés.