Modern technology gives us many things.

La COJER authentique de Grand-Yoff désavoue Papis Montang Sonko et se défoule sur le DG de l’ADIE …

Au cours d’une rencontre tenue par ses proches, Papis Montang Sonko, un des membres de la Convergence des Jeunesses Républicaines(COJER) de Grand-Yoff, a déclaré sa candidature pour les législatives. Ce dernier  a laissé entendre, à travers un mémorandum,  qu’il est le candidat légitime des jeunes. Un comportement jugé inélégant qui a poussé les jeunes partisans de la mouvance présidentielle à effectuer un sorite au vitriol, pour  s’inscrire en faux : «Nous avons appris avec  étonnement, à la suite de la conférence de presse tenue, le 16 Mai 2017, par  les  camarades de l’APR  que le camarade Papis Sonko aurait été choisi comme le candidat des jeunes pour la députation. Cette déclaration médiatique surprenante ne cadre pas avec la dynamique unitaire initiée par tous les segments du parti présidentiel et dont l’objectif final est d’engager les jeunes dans une voie unitaire pour une large victoire au soir du 30 Juillet prochain. Cette «rébellion» du sieur Sonko manipulé par des  responsables en panne de crédibilité à Grand –Yoff est de nature à saper la dynamique unitaire enclenchée», se désolent, dans un communiqué,  les camarades de Malèye Faye . Poussant le bouchon de la colère plus loin, Antoine Badji dira: «Dans aucune réunion tenue l’on ne s’est penché sur la question d’une quelconque candidature. Alors, une telle déclaration n’engage que ses auteurs. Aucun jeune de Grand-Yoff n’a été encore choisi de commun accord. Sur ce, nous appelons donc à tous les jeunes de faire preuve de responsabilité et surtout à se concentrer sur l’objectif d’unité et non de promotion d’une personne qui n’a que sa grande gueule pour exister ici, à Grand-Yoff».
Au cours  de cette conférence de presse, le Directeur Général de l’ADIE  en a pris pour son grade : «Tout le monde sait que c’est Cheikh Bakhoum qui manipule des jeunes pour exister politiquement. Conscient de son impopularité à Grand-Yoff, il fait de l’activisme pour  promouvoir  ses courtisans. Il n’a jamais rien gagné à Grand-Yoff, même  pas son bureau de vote. Il est nommé DG depuis 2014 mais, on ne le sent vraiment pas à Grand-Yoff. Il cherche à semer toujours la zizanie dans les rangs du parti.  Il doit donc  se taire et se terrer à jamais », apostrophe le jeune Ismaila Diouf, membre actif  de la COJER authentique.
Ibrahima Ngom

Les commentaires sont fermés.