aliou cissé 1Remonter deux buts face à la Côte d’Ivoire le 16 novembre prochain, à Casablanca, lors du match retour comptant pour les barrages de la coupe du monde 2014 «Zone Afrique»! Certains observateurs pensent que c’est une chimère et qu’il ne faut pas vendre du vent au peuple. D’autres en revanche, estiment qu’un tel challenge est possible. Le capitaine des «Lions» de 2002 est de cet avis.

Prenant le contre-pied de El Hadji Diouf, selon qui, «tant que Me Augustin Senghor sera à la tête de la Fédération sénégalaise de football, on ne gagnera rien», Aliou Cissé, a préféré positiver et remonter le moral aux joueurs et aux supporters. «Nous avons marqué un but. Je le considère comme le but de l’espoir. Nous sommes en football et combien de fois avons-nous assisté à des renversements de situation», souligne le coach de l’équipe nationale olympique.

Prenant l’exemple du match France-Sénégal de la coupe du monde 2002, Cissé a indiqué que «personne n’osait miser 5 francs sur nous. Pourtant nous l’avons fait!» Si les onze Guerriers d’alors ont battu la France, ce 31 mai 2002, c’est parce qu’ils avaient un coach digne de ce nom. Un véritable meneur d’hommes.

 

PARTAGER