Modern technology gives us many things.

CM 2014/La FIFA va-t-elle éliminer le Cameroun ?

cameroun togo footLa FIFA s’apprête à rendre ses verdicts aussi bien sur les réserves de la Tunisie contre le Cameroun formulées lors du barrage retour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, que sur l’envahissement de l’aire de jeu lors de cette rencontre.  

Une semaine après la qualification des Lions Indomptables pour le Mondial 2014, le Cameroun attend le verdict de la FIFA sur les réserves de la Tunisie, comme sur l’envahissement de l’aire de jeu du stade Ahmadou Ahidjo lors de ce barrage retour. En ce moment, une rumeur laisse croire que la Fédération tunisienne de football aurait retiré sa réserve à propos de l’éligibilité des Germano-Camerounais Joël Matip et Eric-Maxim Choupo-Moting. Faux, rétorque une source à la FIFA. « La requête de la Tunisie a été effectivement transmisse au secrétariat général de la FIFA. La commission en charge de cette question va rendre sa sentence, si rien ne change, le jeudi 28 novembre 2013 », précise notre interlocuteur.

Dimanche dernier, peu de temps après leur défaite (1-4) synonyme d’élimination de la phase finale de la Coupe du monde 2014  devant les Lions Indomptables, les Aigles de Carthage avaient porté des réserves de qualifications sur Joël Matip et Eric-Maxim Choupo-Moting. Nés chacun d’un père camerounais et d’une mère allemande, le défenseur et l’attaquant, après avoir entamé leur carrière internationale sous les couleurs de la Nationalmannschaft, jouent depuis plus de trois ans pour le compte de l’équipe nationale du Cameroun. Et selon les Tunisiens, ces changements de nationalité sportive n’ont pas été faits dans le respect des règles prescrites par la FIFA.

Envahissement du terrain : le Cameroun récidiviste

S’il est vrai qu’avec des binationaux qui évoluent dans ses rangs depuis la phase finale du Mondial Afrique du Sud 2010 le Cameroun ne court presque aucun risque de perdre sur tapis vert son dernier match contre la Tunisie, il pourrait cependant, se voir infliger une sanction  pécuniaire, conséquence de l’envahissement de l’aire de jeu ce dimanche immédiatement après le coup de sifflet final de l’arbitre. « Le Cameroun avait déjà été averti en septembre quand pendant le match contre la Libye (comptant pour la 6eme et dernière journée du deuxième tour des éliminatoires du Mondial 2014, ndlr), des spectateurs se sont retrouvés sur le terrain pendant et après le match. Ce sont des manquements au niveau de l’organisation que nous ne tolérons pas », martèle notre source de la FIFA.

« Je confirme que la FIFA nous avait tiré les oreilles en nous adressant un avertissement pour ce qui s’est passe lors du match contre la Libye. Mais, pour le dernier match contre la Tunisie, nous n’avons rien à nous reprocher car, nous avions pris les dispositions nécessaires pour discipliner les spectateurs. Il est vrai que le terrain avait été envahi mais, c’était à la fin du match quand les joueurs étaient déjà dans les vestiaires », se défend Bernard Obama, directeur du stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, théâtre de l’événement du 17 novembre 2013. Les résultats des matches des barrages retour qualificatifs pour la phase finale de la Coupe du monde 2014, à l’instar du Cameroun contre Tunisie, ne sont pas encore officiellement homologués. Tout comme les observations relatives à l’organisation de ces matches décisifs. Les verdicts de la FIFA restent donc très attendus !

Paul Nana, à Douala (Rédaction Football)

Les commentaires sont fermés.