Modern technology gives us many things.

CIO/Oumou Wane crie sa colère: « Le PM a humilié le Sénégal »

oumou waneEtre citoyen c’est s’intéresser aux questions qui touchent la cité.A ce titre, je considère, et beaucoup de sénégalais d’ailleurs, que notre pays a été torpillé deux fois cette semaine. Deux blessures graves ont été infligées à notre cher Sénégal sur la scène internationale et avec préméditation.

Le CIO

 Voici qu’un PPTE, entendez par là Pays Pauvre Très Endetté, maintenu au dessus de ses pairs africains par une diplomatie active et efficace  qui lui a valu la visite de Barack Obama la semaine dernière, vient de se symboliser encore en se tirant une balle dans le pied du fait de sa cuisine interne.

Cela dépasse l’entendement que notre pays fasse les frais d’un coup mortel parce que des rivalités ont été telles que la décision de notre Président de la République, que nous avons élu et qui porte notre destinée, soit bafouée et qui plus est, par l’homme censé mettre en oeuvre sa vision, ses directives et ses programmes !

Mais enfin, qu’est ce qui se passe au sommet du pouvoir ?

Bien sûr les voies du seigneur sont impénétrables mais les effluves qui s’en échappent nous piquent déjà le nez ! Nous avons été éliminés du CIO parce que notre Premier Ministre, que j’ai eu à défendre une fois parce qu’il s’agissait d’être juste, a pesé et mesuré les conséquences de sa candidature et sciemment a décidé de franchir le rubicond et de poser l’acte mortel ! Il a tout simplement fait chasser notre cher pays du CIO ! Cela s’apparente à du torpillage !  La douleur de voir Mamadou Diagna Ndiaye à ce poste était-elle si insupportable pour notre PM pour qu’il en arrivât à jeter le bébé Sénégal avec l’eau du bain ? Son coup est fait,  son coeur est apaisé mais son bonheur provisoire a fait notre grand malheur ! Nous sommes treize millions de pauvres sénégalais orphelins de notre CIO pour le bonheur d’un homme.

Il y a des actes qui laissent des marques et des traces ! celui-ci a laissé un sillon que l’homme que nous avons porté à la tête de notre destinée devra combler pour que nous aussi nous soyons apaisés ! Ce sera le prix que Macky Sall aura à payer pour continuer à mériter notre confiance et amour largement entamés ! Il est le père de la nation Sénégal aujourd’hui, et à ce titre à lui de trouver les mouchoirs adéquats pour sécher nos larmes et qu’à l’avenir nul ne puisse salir notre ego ! Ne le faisant pas, certains esprits cyniques et retors pourraient en déduire que tout ceci est cousu de fil blanc !

Le visa biométrique

Un Pays Pauvre Très Endetté encore, qui vit essentiellement de tourisme et de pêche, abandonnant tout bon sens, se met à exiger des visas aux étrangers dont le seul tort est l’attachement à notre pays. Au moment où la concurrence fait rage dans ce domaine, nous n’avons pas eu meilleure idée que de taper encore dans le portefeuille de nos visiteurs. On les tapait déjà avec des taxes énormes censées financer notre nouvel aéroport. A vouloir tout gagner on peut tout perdre. Nous ne sommes ni Paris, ni Rome, ni la Mecque, ni le Vatican, encore moins Marrakech ou New York ! Et puis, est-on seulement outillés pour exiger ce sésame ? Nos ambassades et consulats ont-ils assez d’espace, de personnel pour accueillir ceux-là qui, qui malgré les écueils, ont toujours l’amour du Sénégal chevillé au corps ? L’argent récolté servira certainement à payer des salaires et des locaux supplémentaires et de plus une logistique sans nom ! Et cette dernière, on le sait, c’est notre talon d’Achille !

L’un dans l’autre, que gagne-t-on ? L’image a un prix et sur ce terrain les enfants de chœur ne sont pas autorisés ! Nous voilà désormais avec l’image d’un pays qui marche sur la tête et qui prend des décisions d’un autre âge, tournant le dos à toute logique. Les pays qui ont une vraie stratégie touristique  n’exigent aucun visa ou les délivrent à l’aéroport moyennant quelques dollars !!! Cette balafre assenée à notre pauvre pays et à notre légendaire Téranga reste, au-delà des symboles dont nous sommes férus, un crime économique ! L’industrie touristique est déboussolée et les emplois se perdent déjà après quelques heures de cette mesure absurde !

Oumou Wane, Présidente Africa7

Les commentaires sont fermés.