Modern technology gives us many things.

Cheikh Yérim Seck : sa liberté provisoire refusée

cheikh yérim seck 7Le journaliste et administrateur du site Dakaractu est en prison depuis 10 mois. Il a été reconnu coupable de viol sur l’étudiante Ndèye Aïssata Tall et condamné en première instance à 3 ans ferme et 3 millions de dommages et intérêts à payer à la partie civile. Jugé en appel, Cheikh Yerim Seck a vu sa peine ramené à 2 ans et les dommages et intérêts fixés à 10 millions. Dernièrement, ses avocats ont introduit une demande de mise en liberté provisoire. Mais, le représentant du ministère public s’était opposé arguant qu’aucun de leurs arguments ne peut prospérer dans la mesure où les fais sont d’une extrême gravité. Cheikh Yérim Seck doit rester en prison jusqu’à la fin de la procédure. Sa demande de liberté doit être rejetée, avait dit le substitut du Procureur général Abdou Karim Diop.

Les commentaires sont fermés.