Modern technology gives us many things.

Cheikh Yérim Seck attaqué…Son passé resurgit

Réaction à l’appel de Cheikh Yérim Seck: « la guerre n’est pas une partie de plaisir comme le viol d’une mineure ».

Je vais partir d’un simple constat avant de me lancer dans le sujet. Aujourd’hui, il suffit d’allumer sa télévision pour voir que la guerre est toujours présente dans le monde. Eh oui, la terre est encore le lieu de multiples violences sous différentes formes, comme si l’homme était un loup pour l’homme, pour reprendre Hobbes. La guerre ultime expression de la violence, représente selon Cicéron comme « une affirmation par la force»; Grotius ajoute que «la guerre est l’état des forces en compétition». Pour Diderot, la guerre est« une maladie convulsive et violente du corps politique ». La guerre est un fléau qui détruit et ravage la vie des gens, tout en engendrant de graves conséquences sur le plan social, économique et politique. Elle entraine des morts, des handicapés, des orphelins, en plus elle détruit l’économie des pays et contribue à l’ignorance et à la misère. Et Cela donne matière à la réflexion et la retenue pour doués d’intelligence.

Une autre scène de l’après-guerre, celle des mutilés, la destruction des maisons, des écoles, des hôpitaux et de tous les édifices publics constitue une catastrophe. Et le conflit casamançais n’est pas en reste, il suffit de lire la Casamance récit d’un conflit oublié livre du journaliste Rc Bassène, actuellement arrêté, depuis les récentes tueries de Bofa pour des raisons encore inconnues. Toutes ces horreurs et ces tragédies doivent nous inciter à réfléchir, sauf pour des cervelles au stade primitif.

Développer une idée de guerre en Casamance par une réflexion personnelle et l’argumenter augure un Tribalisme anti casamançais ou un calcul géostratégique irresponsable, et débile. Les grandes démocraties, y compris au cœur de l’Europe, ont organisé, ou sont sur le point de le faire, des référendums d’auto détermination et aucun sang n’a coulé. Des mouvements séparatistes y fleurissent : Ecosse, Catalan, Corse, Kossovo, au Canada le Québec, Irlande, Colombie etc

Les récents accords de paix laissent envisager des horizons meilleurs pour la Colombie, d’autant plus que les accords ont été bien accueillis par la communauté internationale. Le Secrétaire général de l’ONU, les Secrétaires d’Etat des Etats-Unis, du Vatican ainsi que quinze présidents d’Amérique latine ont fait acte de présence à Carthagène, lieu de signature des accords en Colombie, tout comme les responsables de grandes institutions financières internationales, dont la Banque mondiale, la Banque interaméricaine de développement, le FMI. Pourquoi ? Parmi les nombreux conflits d’aujourd’hui, en Afrique, au Moyen-Orient, mais aussi en Europe de l’Est, la Colombie est un des rares exemples de résolution qui aboutit par la voie de négociations de paix.

Monsieur Seck, Pourquoi pas le Sénégal. Et pourquoi l’option militaire serait-elle de nouveau la meilleure solution en Casamance .Qu’est-ce que le Sénégal a de diffèrent pour justifier un refus de rencontrer les leaders et les élites politiques et militaires du Mfdc, avec le soutien des populations, les ONG, et d’un médiateur fiable et fort ?

Au nom de qui, ou quoi l’état doit rompre cette dynamique de négociation, et de paix ?

Telle est la réaction que je voudrais exprimer. En résumé, elle vise de façon succincte à indiquer que tous les conflits peuvent être réglés par des moyens pacifiques. Pour cela, il suffit que les uns écoutent les autres. Bref, le dialogue doit régner. Pour conclure, la guerre ne peut jamais être une solution pour résoudre les problèmes puisqu’elle détruit les valeurs.

C’est pourquoi, nous avons exprimé notre attachement à la paix, pour casser la stratégie consistant à encrer la guerre chez nous. Mais la paix, doit consister en un processus de négociations sanctionné par un accord politique, suivi d’une garantie de son application.

Les pacifistes absolus refusent à la guerre toute valeur, même de manière défensive, en dernier recours. Chirac disait ainsi : « La guerre est toujours la pire des solutions ».

Enfin, la mission des traités internationaux (convention de Genève notamment) de réglementer les guerres (protection des civils, interdiction de la torture, trêve et cessez-le-feu, armistice, …), prouve encore que la guerre, bien que immorale, peut rechercher à être juste.

Je vous conseille de regarder attentivement le tableau “Le triomphe de la Mort” pour contempler les horreurs de la guerre (au XVe siècle). Puis de méditer sur les parole de ce sage : « Tant que les hommes manqueront de sagesse, la folie les poussera à commettre des massacres encore plus monstrueux! », et vos paroles et actes de tous les jours démontrent votre manque de sagesse.

Pour paraphraser Churchill, monsieur Seck, vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur public au paravent, vous aurez la guerre …. Pas en Casamance, mais probablement encore dans une auberge, avec une innocente pour une partie de plaisir.

(Les pires des bêtes auprès d’Allah, sont en vérité, les sourds-muets qui ne raisonnent pas. Et si Allah avait reconnu en eux quelque bien, IL aurait fait qu’ils entendent. Mais même s’IL les fait entendre, ils tourneraient surement le dos en s’éloignant). Coran S8v22-23

Dr DIATTA Maitre-Assistant Ucad

4 commentaires
  1. saa kadior dit

    Cheikh Yérim en voulant se refaire est entrain de montrer non seulement qu’il est NUL avec des analyses terre-à-terre mais qu’il est surtout bete.
    Il aime faire le connaisseur mais laisse beaucoup de non-dits pour vendre son image et bénéficier de la grace d’un Président qui a peur de tout ce qui bouge.
    Je suis convaincu que Yérim ne connait rien car ses affirmations sont trop amateur pour etre vraies en plus qu’il sache qu’à l’entendre parler francais j’ai honte pour sa prononciation, pour les mots digne d’un élève de CI sans parler de ses arguments qui frisent le ridicule.
    Taisez-vous avant que vous ne perdiez le peu qui vous reste !!!

  2. saa kadior dit

    Juste une question : faut-il faire la guerre en Casamance OU la faire contre ceux qui ont le contenu du pantalon insensible au toucher pour ne pas distinguer les mains innocentes d’une mineur aux mains expertes d’une adolescente ?????

  3. gorgui fall dit

    Qui a commencé la guerre au Sénégal? Yérim a parfaitement raison. Il est temps d’en finir avec ces groupuscules de criminels qui tuent, pillent et violent. Dr Diatta, tu n’en ferais pas partie?

  4. Becc dit

    Une très belle réaction émanant d’une personne pleine de moralité et de réflexion. On va maintenant s’en prendre dans cette affaire à des personnes innocentes, comme ce pauvre journaliste de René Bassène. Face à cette triste situation, l’état du Sénégal se livre à des règlements de comptes en emprisonnant un journaliste, parcequ’ il a tout simplement écrit un livre pour informer le peuple sur le conflit casamançais. Merci Monsieur DIATTA

Les commentaires sont fermés.