Modern technology gives us many things.

Cheikh Guèye contre-attaque : « Nous sommes la Ld »

La décision de la Ligue démocratique (Ld) de suspendre 19 frondeurs est irrégulière, selon Cheikh Guèye. Dans un entretien avec L’Observateur repris par Seneweb, le maire de Dieuppeul-Derklé, qui fait partie du lot, estime qu’il s’agit d’un non événement. «  Ce n’est pas la direction du parti qui nous a suspendus, c’est un groupuscule de gens, à l’occasion d’un Bureau politique irrégulier, convoqué irrégulièrement et à l’issue duquel il a été demandé la suspension d’un certain nombre de camarades, dont moi-même », souligne-t-il.

«  C’est un non événement, parce que tout simplement les motivations de cette décision sont claires et connues de tous. On nous demande de regagner les rangs, au risque d’être exclus du parti, mais qu’appellent-ils regagner les rangs ? Regagner les rangs en renonçant aux valeurs pour des privilèges, à la lutte pour se résigner, cracher sur l’intérêt  du peuple au profit de l’intérêt personnel ? », se demande Cheikh Guèye. Qui croit savoir qu’il s’agit de subterfuges pour tenter de les écarter du Congrès prévu le 17 février prochain.  « Nous sommes la Ld debout. Nous sommes la Ld. Aujourd’hui, au regard des différentes fédérations et sections du parti, l’essentiel des camarades est avec nous. Nous nous acheminons vers la tenue de ce congrès et c’est ce qui explique cette précipitation à prononcer notre suspension. Mais on ne peut pas arrêter la mer avec ses bras. La majorité est avec nous, une Ld où il y a la crème et tous les symboles », souligne-t-il.

Les commentaires sont fermés.