montresorLa police financière italienne a annoncé jeudi la mise sous séquestre de biens d’une valeur supérieure à 300 millions d’euros d’un habitant de Vérone (nord-est) qui déclarait un revenu annuel de quatre euros. «Giovanni Montresor (photo) et sa femme avaient de toute évidence un niveau de vie très différent de ce qu’ils déclaraient comme revenus», a dit à l’AFP Francesco De Giacomo, un officier de police chargé de l’affaire.

Selon Francesco De Giacomo, l’homme d’affaires véronais a déclaré quatre euros de revenus en 2011, cinq euros en 2010 et quatre euros en 2009. Sa femme a déclaré trois euros en 2011 et un euro en 2010. La justice a donc décidé la saisie de leurs biens comprenant, entre autres, neuf entreprises, 235 hectares de terrains situés dans plusieurs régions du nord de l’Italie, dix-huit biens immobiliers et sept véhicules. Giovanni Montresor avait déjà fait l’objet d’une enquête dans les années 90 pour corruption et fraude, puis à nouveau en 2011: il n’avait ni déclaré ses capitaux à l’étranger ni payé les impôts après la vente de 180 hectares de terrains lui appartenant.

Avec AFP

PARTAGER