Modern technology gives us many things.

C’est officiel ! François Hollande confirme sa séparation avec Valérie Trierweiler

hollande valérie“Je fais savoir que j’ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler”, assure le président de la République. 

Deux semaines après la révélation de sa liaison avec l’actrice Julie Gayet, François Hollande a annoncé, samedi 25 janvier, avoir “mis fin à la vie commune qu’il partageait avec Valérie Trierweiler”, à la veille du départ de celle-ci pour un déplacement humanitaire en Inde.

Dans une déclaration par téléphone à l’AFP, il a précisé qu’il s’exprimait “à titre personnel”, s’agissant d’un événement de “[sa] vie privée”. “Je fais savoir que j’ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler”, a déclaré François Hollande.

Le chef de l’Etat partageait officiellement, depuis 2007, sa vie avec la journaliste de “Paris-Match”, avec laquelle il n’était pas marié. Auparavant il avait pendant 28 ans vécu avec Ségolène Royal, ex-candidate à la présidentielle, avec qui il a quatre enfants.

Toute la journée, les médias ont attendu une clarification de la situation conjugale du président, guettant les allées et venues de la désormais ex-première dame.

En début de soirée, Valérie Trierweiler n’avait pas réagi à la déclaration de son ex-compagnon. Aucune précision n’a été donnée sur les modalités de cette séparation

L’ex-première dame en Inde

Valérie Trierweiler, qui est attendue en Inde dimanche dans le cadre d’un voyage humanitaire organisé par Action contre la faim, se déplacera “en simple citoyenne”. De son côté, le chef de l’Etat se rendra en tant que célibataire le 11 février aux Etats-Unis, à l’invitation du couple Obama. 

La vie privée du président défraye la chronique depuis deux semaines après les révélations du magazine “Closer” sur sa liaison avec l’actrice Julie Gayet.

Lors de sa conférence de presse semestrielle, François Hollande avait déclaré : “Chacun dans sa vie personnelle peut traverser des épreuves, c’est notre cas, ce sont des moments douloureux. Mais j’ai un principe, c’est que les affaires privées se traitent en privé, dans une intimité respectueuse de chacun.” Il avait promis une clarification avant ce déplacement à la Maison Blanche.

Les commentaires sont fermés.