macky tanor niasse bathilyL’initiative d’élargir le cadre de la coalition Bennoo est loin d’être une position solitaire de l’Alliance pour la République (Apr). Déjà, au mois de septembre dernier, la Ligue démocratique (Ld) et l’Alliance pour les forces de progrès (Afp) avaient agité l’idée lors d’une rencontre bilatérale. Les deux formations politiques, après analyse, sont arrivées à cette conclusion : «construire les bases d’une nouvelle alliance stratégique qui regrouperait autour du Président Macky Sall toutes les forces progressistes et patriotiques, au-delà des clivages idéologiques». Donc, la récente sortie de Seydou Guèye, porte-parole de l’Apr sur le sujet est loin d’être une nouveauté. Elle renseigne plus sur la convergence de vue des ténors de Bennoo sur cette question.

 «Benno Bokk Yakaar a atteint son objectif en portant Macky Sall à la présidence : il nous faut voir maintenant comment remembrer le cadre, l’agrandir », avait déclaré, il y a quelques jours, Seydou Gueye, le secrétaire général du gouvernement et porte-parole du parti présidentiel l’Alliance pour la République (Apr). Mais il faut préciser que cette idée n’est pas nouvelle. Déjà, en septembre dernier, à l’issue d’une rencontre bilatérale entre la Ligue démocratique (Ld) et l’Alliance pour les forces de progrès (Afp) les deux formations politiques avaient tracé les contours de ce que doit être la nouvelle coalition Bennoo Bokk yaakaar.

Pour les camarades Moustapha Niasse et de Mamadou Ndoye, «en clair, il s’agit de construire les bases d’une nouvelle alliance stratégique qui regrouperait autour du Président Macky Sall toutes les forces progressistes et patriotiques, au-delà des clivages idéologiques». Les deux partis s’étaient même «engagés à prendre des initiatives concertées, avec les autres composantes de Bennoo Bokk Yaakaar, dans le but de mener à bien ce projet salutaire pour le développement de notre pays, dans la stabilité et la cohésion nationale».

En effet,«Progressistes» et «Jallarbistes» étaient aussi pour des concertations régulières de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar, de manière à créer les conditions de promotion et de mise en œuvre d’une «vision du futur du Sénégal partagée par tous».

D’un autre côté, Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Parti socialiste (Pit) reçu, en février 2013, en audience au palais de la République, avait révélé que lui et le Chef de l’Etat Macky Sall sont tombés d’accord pour renforcer le cadre Bennoo : «Nous nous sommes convenus de tout faire pour consolider Benno Bok Yaakaar et travailler ensemble pour relever les défis et créer une synergie», avait déclaré l’ancien ministre d’Etat à sa sortie d’audience.

Dernière sortie d’un autre ténor de Bennoo Bokk Yaakaar, en l’occurrence le PIT en dit long sur la convergence de vue des artisans de la victoire de Macky Sall au second tour de la dernière présidentielle. Pour le parti de Maguette Thiam «ne voir en Benno qu’une coalition dont la mission fut de mettre fin aux prétentions présidentielles d’Abdoulaye Wade relève d’une immaturité politique affligeante. A moins, et ce serait plus grave, de ne voir comme finalité à l’action politique que la conquête du pouvoir pour assouvir des ambitions personnelles, de clan ou de camp». Pour lui, il faut «consolider Benno, créer en son sein des espaces de rencontres, de débats et de décisions, l’ouvrir à tous les Sénégalais désireux de faire corps pour, entre autres, relever les défis de l’éducation, d’une agriculture performante, d’une industrie à revigorer, de cette très grosse demande d’emplois dont la non satisfaction est lourde de danger »

Le Pit d’attirer l’attention des acteurs de Bennoo : «Défaire les liens de la coalition au pouvoir pour mettre sur pied un succédané de la Cap21 avec une constellation de partis, dont chacun traiterait individuellement avec le président de la République, n’est pas la voie. Tout comme considérer que la désarticulation de Benno Bokk Yakaar libérerait des espaces permettant de faire carrière revient, de manière ruineuse, à ne penser qu’à soi au lieu de mettre l’intérêt national en avant».

Quelques jours après l’annonce de Youssou Ndour de se retirer de Bennoo sous prétexte que les acteurs sont divisés et que chacun tire la couverture sur lui, c’est autour d’Ousmane Tanor Dieng de réitérer son ancrage dans cette coalition présidentielle : «Le Ps reste et restera dans la coalition Benno Bokk Yakaar».Et de révéler que des dispositions ont été prises, comme l’ouverture d’un siège, pour améliorer le fonctionnement de la coalition. Pour le patron du Ps, «Chaque parti est indépendant pour choisir son destin. Ceux qui veulent partir n’ont qu’à prendre leurs responsabilités, et ceux qui veulent rester n’ont qu’à rester ».

Source Sud Quotidien

PARTAGER