Modern technology gives us many things.

Centrafrique : le président a de gros soucis d’argent

BANGUI (LNC) – Moins de 3 semaines après avoir protesté sous les fenêtres du président centrafricain de transition à l’hotel Ledger plazza de Bangui, les soldats de la Séléka, relayés par le Lieutenant Ali Alkanto, ont hier Samedi 11 Mai, exigé de nouveau d’être payés des retards de salaires au plus vite.

michel djotodia« La menace fut très explicite : Pas d’argent, pas de désarmement », retorque le Président de la Transition michel Djotodia (photo).
Face à cette réponse sèche du Président, il pourrait s’ensuivre de nouvelles violences dans le pays, si les choses comptables ne sont pas mises à niveau très rapidement.

Les mouvements de contestation au sein des différentes factions de la Séléka enflent chaque jour de plus en plus. Dores et déjà, les éléments au Nord du pays sont hors contrôle.(La nouvelle centrafrique 13/05/2013)

Les commentaires sont fermés.