tunisie mouradUn journaliste tunisien, Zied el-Heni, a été incarcéré, vendredi 13 septembre, pour avoir accusé le parquet d’avoir fabriqué des preuves impliquant un cameraman dans une affaire de jet d’œuf contre un ministre. Cette affaire rocambolesque suscite des craintes dans le pays pour la liberté d’expression.

« Le mandat de dépôt a été ordonné avant même nos plaidoiries et avant même d’interroger Zied el-Heni […] Cette détention est illégale », déclare l’avocate du journaliste, Moufida Belghrith, après que son client se soit rendu à une convocation d’un juge d’instruction au palais de justice de Tunis.

La chef du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Nejiba Hamrouni, a confirmé que Zied el-Heni « a été arrêté à la suite de l’émission d’un mandat de dépôt à son encontre ». Le journaliste a été poursuivi en justice pour avoir accusé, le 28 août, sur la chaîne Nessma TV, le procureur de la République, Tarek Chkioua, d’avoir fabriqué des preuves contre le cameraman Mourad Meherzi, accusé d’être complice d’un jet d’œuf contre le ministre de la Culture, Mehdi Mabrouk. 

Le syndicat appelle à une grève de la profession mardi. 

PARTAGER