Modern technology gives us many things.

Cardinal Sarr : « Dakar et Abidjan doivent être les moteurs de l’intégration régionale »

cardinal sarr 7L’Eglise sénégalaise ne cesse de prier pour que la Côte d’Ivoire et le Sénégal continuent d’être les  »moteurs » de l’Afrique de l’Ouest, en matière de développement économique, de l’avancée de la démocratie et de l’intégration africaine, a déclaré, mercredi à Dakar, le cardinal Théodore Adrien Sarr, qui recevait le même jour le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro.

‘’Je prie pour que la Côte d’Ivoire et le Sénégal continuent d’être des moteurs de l’Afrique de l’Ouest en matière de développement économique, de l’avancée de la démocratie et de l’intégration régionale et africaine’’, a dit le cardinal Sarr, au cours de la visite de M. Soro à la cathédrale de Dakar.

Accompagné par son homologue sénégalais Moustapha Niasse et quelques députés ivoiriens, M. Soro a été accueilli par le Cardinal Sarr pour une visite de prières et de recueillement à la cathédrale de Dakar. Au cours de la visite, l’historique, les spécificités et les différents insignes des lieux ont été détaillés par Théodore Adrien Sarr au profit de la délégation ivoirienne.

Devant M. Soro, le chef de l’Eglise sénégalaise a insisté ‘’sur la nécessité d’œuvrer pour la préservation de la paix en Afrique de l’Ouest. ‘’Nos prières vont également dans le sens du renforcement de notre union sous-régionale dans le domaine économique et social. Le but est que l’Afrique, avec des ensembles sous-régionaux forts, obtienne cette unité tant souhaitée’’, a dit Monseigneur Sarr.

 »Au niveau de l’Eglise, a-t-il poursuivi, nous travaillons dans ce sens, parce qu’en 2012, nous avons mis en place la Conférence épiscopale régionale qui regroupe tous les évêques de l’Afrique de l’Ouest (anglophones, francophones et lusophones) pour apporter notre contribution à l’intégration des peuples de la région ».

‘’Nous vous invitons à faire de sorte que la paix dans la région ouest africaine soit préservée et ne soit plus perturbée’’, a-t-il insisté devant Moustapha Niasse et son hôte ivoirien.

De son côté, M. Soro a loué les efforts du cardinal sénégalais. ‘’Je suis impressionné par le cardinal Sarr pour les gestes et actes qu’il pose pour la communauté chrétienne, mais aussi pour l’ensemble des Sénégalais. Quand on vient au Sénégal, on n’a l’impression que tout le monde est musulman, mais on constate qu’il y a une communauté chrétienne dynamique’’, s’est-il réjoui.

‘’Notre volonté est de faire en sorte que nos pays, nos Etats et notre sous-région connaissent la paix. Nous demandons plus de prières pour que la sagesse inspire nos hommes politiques. Dans la construction d’une nation, la spiritualité doit tenir toute sa place pour qu’il y ait davantage de paix’’, a-t-il fait valoir.

Guillaume Soro a entamé, lundi, une visite officielle de cinq jours au Sénégal, à l’invitation du président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse.

Les commentaires sont fermés.