Modern technology gives us many things.

CAN 2017 – Zimbabwe : Le faux départ des Warriors

Attendus samedi au Cameroun où ils doivent poursuivre leur préparation pour la CAN 2017 et affronter les Lions Indomptables en amical mardi, les joueurs du Zimbabwe n’ont pas décollé d’Harare ce samedi. Le motif de ce faux départ est d’ordre financier. Les Warriors, qui effectuent leur retour en phase finale après une absence d’une décennie, réclament e versement des primes de qualification encore dues, plus un bonus de 5000 dollars par match joué au Gabon, quand leur Fédération, la Zifa, leur propose seulement la moitié (2500 dollars). A tel point que certains médias n’ont pas hésité à évoquer un boycott de la compétition. Une hypothèse balayée par le capitaine de l’équipe, Willard Katsande. « Bien sûr que nous irons jouer, mais c’est une question de discussions, on mérite mieux », a indiqué le milieu de terrain des Kaizer Chiefs à la presse.

LES JOUEURS SÈCHENT UN DÎNER FÉDÉRAL

La préparation des Warriors tourne chaque jour un peu plus au mauvais feuilleton. Vendredi, Khama Billiat et ses coéquipiers avaient séché un dîner avec le vice-président de la Zifa, Emmerson Mnangagwa. En grande difficulté financière, l’Etat zimbabwéen avait pourtant débloqué une subvention exceptionnelle d’un million de dollars. Cela n’a donc pas calmé la grogne de l’équipe, également nourrie par ses conditions de préparation au pays. Les hommes de Callisto Pasuwa avaient ces derniers jours refusé de s’installer sur un site de leur Fédération, jugé de « qualité trop médiocre ». Quant au joueur vedette de l’équipe, Khama Billiat (Mamelodi Sundowns), il s’était présenté en retard au regroupement. Pas la meilleure des manières pour les Warriors de préparer les échéances d’un très relevé groupe B, qui les verra affronter l’Algérie, le Sénégal et la Tunisie.

Les commentaires sont fermés.