Modern technology gives us many things.

CAN 2017: Pour Le Roy, le premier match du Togo n’est pas déterminant

En pleine préparation avec la sélection nationale du Togo à Saly au Sénégal pour la CAN 2017, Claude Le Roy s’est confié au journal Sud Quotidien. Occasion pour le technicien français de revenir sur le groupe dans lequel vont évoluer les Eperviers à la compétition gabonaise  et d’évaluer les chances de son équipe.

« Quand j’arrivais au Togo, on ne pensait même pas à une Can », a-t-il d’abord rappelé. « On a pu quand même se qualifier en 2017. On va essayer de jouer à fond dans un groupe où les trois autres peuvent être champions d’Afrique », ajoute Claude Le Roy avant d’analyser les adversaires des Eperviers un à un. « La RD Congo c’est l’une des meilleures équipes avec le Sénégal, l’Algérie, la Cote d’Ivoire, le Maroc. La Côte d’Ivoire, c’est le champion d’Afrique. Le Maroc a réussi à mettre en place deux équipes de haut niveau. Le Togo est donc les touts petit de ce groupe, on va essayer d’être les empêcheurs de tourner en rond. Il n’y a pas d’équipe à craindre dans ce groupe ».

L’ancien entraîneur du Congo a aussi évoqué le premier match de la CAN 2017 que livre le Togo contre la Côte d’Ivoire.

« Nous disputons notre premier match le 16 janvier contre la Côte d’Ivoire. Mais le premier match n’est pas toujours déterminant. On a vu des champions d’Afrique ayant perdu leur premier match. On est en train de dire que si on rate le premier match, c’est la fin de tout. Mais ce n’est pas vrai. Se mettre le vent dans le dos, bien réussir le premier match, c’est plus intéressant. C’est bon pour le mental de l’équipe ».

Les commentaires sont fermés.