Modern technology gives us many things.

Cameroun/Haute tension au sein de l’armée

cameroun arméeUn courrier «hautement subversif» qui aurait été envoyé par le contre amiral Nsola au Ministre d’une véritable pétaudière. Pour être honnête, nous avons frémit en lisant le document joint dans lequel un contre amiral déverserait toute sa bile haineuse sur son Ministre de tutelle. Passé ce moment de stupeur, nous avons essayé de joindre en vain le Ministre de la Défense pour qu’il nous donne sa version des faits sans nous faire beaucoup d’illusions. De guerre lasse, nous lui avons envoyé un Sms jusqu’à notre bouclage sans réponse. Etant donné la gravité du contenu dudit document, il nous semble indispensable que l’opinion publique soit au courant de ce qui se passe dans ce pays.

Un document à prendre avec des pincettes.

Si ce document se révèle authentique, ce serait une véritable catastrophe pour l’image de notre armée en particulier et de notre pays en général dans la mesure où, certains fonctionnaires chinois sont traités avec des noms d’oiseau. Mais s’il s’avère faux, on ne peut que conclure que la guerre de positionnement qui se déroule devant nos yeux ébahis causera de nombreuses victimes collatérales. Il ne faudrait pas que cela ait le même effet que ce document où la publication des comptes bancaires supposés appartenir à des personnalités politiques avait entraîné la mise au cachot de certains parmi elles.

Qu’à cela ne tienne, s’il s’agit d’un faux, il ne peut être que l’œuvre d’un «expert». On voit bien que le langage est celui d’un homme en armes qui n’hésite pas à appeler un chat « chat »; mais traiter son Ministre de «Ministre du ciel et de la terre et proconsul attitré de la République Autonome du Ministère de la Défense auprès de celle du Cameroun» est l’œuvre d’un homme maîtrisant les subtilités de la langue française que l’on ne retrouve pas souvent chez des hommes en armes.

On est quand même surpris par l’évocation des faits précis, vérifiables par les initiés, notamment ces visites auprès de POLYTECHNOLOGIES INC ou encore de la citation de certains responsables du Ministère des Finances comme Madame Tsafack, ou encore le CV Betangane Melome Francis.

On entend presque l’auteur de ce véritable pamphlet parlant
d’hommes de main, de «nervis» en service au sein de l’Ambassade du Cameroun en Chine qui auraient été exposés inutilement par son Ministre à «leurs risques et périls».

Une lettre dans laquelle on ne souhaite que du mal à Mebe Ngo’o.

Bien que nous ayons tout vu depuis l’arrivée de Paul Biya au pouvoir où, toute sorte de grossiers personnages gravite autour du pouvoir, nous avons du mal à penser qu’un personnage ayant un grade proche de celui de Général dans l’armée puisse traiter son Ministre de «bonimenteur», «braqueur» de futur prisonnier qui ne saurait échapper au futur remaniement gouvernemental qui se profile. On dirait un journaliste de la presse privée s’attaquant à la fortune supposée d’un Ministre de la République.

On a du mal à penser qu’un tel pugilat se déroule entre deux personnages de l’ethnie Bulu, accusés par toutes les autres ethnies de confisquer le pouvoir en détruisant tous les fondements de notre société.

Nous attendons avec impatience, la réaction énergique du contre-amiral et du Ministre sur l’authenticité de ce document. Dans le cas contraire, il ne nous manquerait plus qu’à ajouter ce courrier dans le lourd dossier du «Renouveau» de Paul Biya.

BENJAMIN ZÉBAZÉ | Ouest Littoral

 

Les commentaires sont fermés.