Modern technology gives us many things.

Cameroun : Eto’o, ou l’art de créer la polémique

eto'o banc de toucheEn France, Didier Deschamps et les Bleus réclament logiquement l’unité nationale à l’heure de défier l’Ukraine en barrages de la Coupe du monde, demandant à ce que tout sujet polémique soit mis sous le tapis pour ne pas perturber le groupe.

Mais au Cameroun, Samuel Eto’o en personne a de nouveau donné du grain à moudre à trois jours d’accueillir la Tunisie pour le match retour, décisif pour la qualification après le 0-0 de la manche aller.

Eto’o se dit victime d’un complot…

«Mes coéquipiers ont décidé de ne plus me passer le ballon. C’est pourquoi, ayant eu cette information avant, j’ai décidé d’évoluer au milieu de terrain pour me ravitailler moi-même lors du match aller contre la Tunisie» , a-t-il lancé en conférence de presse. Alors que les Lions Indomptables sont à la lutte pour obtenir leur billet pour le Brésil, ses coéquipiers auraient ainsi, au risque de se tirer une balle dans le pied, tout fait pour que l’attaquant de Chelsea déjoue !

V. Finke – «des histoires de cour d’école»

Des propos tenus sans sourciller, alors que ses coéquipiers Nicolas Nkoulou et Enoh Eyong, incrédules, étaient assis à ses côtés. Ainsi que son sélectionneur Volker Finke qui a évidemment aussitôt démenti. «Je n’ai pas vu cela. Allez visionner encore ce match. Je l’ai fait plus d’une fois, et je n’ai pas eu l’impression qu’un joueur avait refusé de faire la passe à Eto’o ou à un autre coéquipier» , a-t-il affirmé.

«Il peut y avoir de l’animosité entre des joueurs dans un groupe, mais il n’a jamais été question de refuser la passe à Eto’o. Ce sont des histoires de cour d’école» , a répliqué Finke. Coutumier du fait, l’ancien Barcelonais ne manque jamais une occasion de créer la polémique en équipe nationale. Décidera-t-il de prendre sa retraite internationale pour la énième fois après le match retour ?

Les commentaires sont fermés.