Modern technology gives us many things.

Burkina Faso : la présidentielle de 2015 est le «terminus» de Blaise Compaoré

blaise 11Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le Président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) et chef de file de l’opposition burkinabé, Zéphirin Diabré, a dressé, samedi, le bilan de sa visite à Abidjan, annonçant, lors d’une conférence de presse, que pour les présidentielles 2015 dans son pays, « ce sera le terminus » de Blaise Compaoré au pouvoir depuis 27 ans. « Nous repartons satisfaits de cette visite à Abidjan. Les résultats enregistrés ont, largement, dépassé nos attentes. Et les rencontres que nous avons eues avec nos compatriotes vivant ici ont permis de savoir que la diaspora aspire, ici et maintenant, à une alternance démocratique au pays à l’instar de bon nombre de pays de la sous-région, notamment, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Niger… », a déclaré Zéphirin Diabré au cours d’une conférence de presse. Reconnaissant « l’immense » travail abattu par Blaise Compaoré pour propulser un « certain » développement du Burkina Faso, Zéphirin Diabré a affirmé que « l’année 2015 consacre le terminus de Blaise » au pouvoir. Expliquant qu’aucun pouvoir n’est éternel, l’ex-ministre dans plusieurs gouvernements burkinabé se dit disposé à « dissuader » son adversaire de toute «révision» de l’article 37 de la constitution burkinabè sur l’éligibilité à la présidence de la République. « Il a fait ce que Dieu lui a permis de réaliser pour le pays. Mais comme il n’est pas le seul qu’il laisse à d’autres (proches de lui ou de l’opposition) le soin de continuer l’œuvre. C’est ça l’alternance » a recommandé M. Diabré.

« Si l’objectif inavoué de Blaise Compaoré est d’empêcher l’opposition d’accéder au pouvoir, il se trompe. Car, la marche est désormais irréversible. Toutes les intrigues du pouvoir burkinabè n’émousseront en rien le désir du changement, de l’alternance du peuple. Dans les jours à venir, si Blaise s’obstine à réviser la constitution pour valider sa candidature, nous descendrons dans les rues jusqu’à satisfaction de nos revendications”, a prévenu le président de l’UPC

Les commentaires sont fermés.