Modern technology gives us many things.

Burkina : 56 pays attendus à la deuxième édition du Salon international de l’énergie, des mines et des carrières

56 pays d’Afrique, d’Amérique, d’Europe et d’Asie sont attendus à la deuxième édition du Salon international de l’énergie, des mines et des carrières(SEMICA) qui se tiendra du 23 au 25 mai prochain à Ouagadougou, a appris APA mardi auprès de ses initiateurs.


compagnie minièreLe thème de l’édition 2013 est ‘’Investir en Afrique de l’Ouest : Harmonisation de la Réglementation Minière dans l’espace UEMOA ».

L’ambition de cette édition est de réunir, en plus des huit pays de l’UEMOA, d’autres acteurs des secteurs miniers et énergétiques, pour échanger sur le code minier communautaire et proposer les meilleures voies pour son application effective afin de rendre l’Afrique de l’Ouest plus attrayante pour les investisseurs.

« Le salon se veut un cadre international de rencontres et d’échanges entre professionnels des secteurs de l’énergie, des mines et des carrières.

Les activités du SEMICA seront constituées essentiellement par les expositions, les tables rondes et des conférences thématiques, les rencontres d’affaires B2B.

Les innovations de la présente édition concernent, outre le cocktail d’ouverture et le diner gala, d’autres activités culturelles et touristiques », selon Innocent Belemtougri, Commissaire General du SEMICA.

A moyen terme, le SEMICA ambitionne de rassembler tous les ans, l’ensemble des acteurs du secteur pour promouvoir leurs produits et échanger sur les problématiques inhérentes.

Le Salon est placée sous le patronage de trois personnalités des secteurs concernés, le parrain, le ministre de tutelle, Salif Kaboré ; le co-parrain, le secrétaire exécutif de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires de l’ONU, Lassina Zerbo ; et le président d’honneur, Elie Ouédraogo, Président de la chambre des mines du Burkina Faso.

Quatrième producteur d’or africain derrière l’Afrique du sud, le Ghana et le Mali, le Burkina Faso peut s’enorgueillir d’être devenu en l’espace d’une décennie, un pays minier.

Depuis 2009, le métal jaune est devenu la première ressource de devises du pays, devant le coton, et génère quelque 5 000 emplois directs.

 

Les commentaires sont fermés.