Bokk Gis Gis
Pape Diop, leader de Bokk Gis Gis et deputé élu sur la liste Wattu Sénégal

Le Comité Directeur de la Convergence Libérale et Démocratique Bokk Gis Gis s’est réuni ce jeudi 10 août 2017, sous la présidence du frère Papa DIOP, à la permanence nationale sise sur la VDN aux fins d’examiner l’ordre du jour suivant :

  1. La participation aux élections législatives du 30 juillet 2017
  2. Les questions diverses

Abordant le premier point, le Comité Directeur s’est indigné de l’organisation et du déroulement du scrutin qui sort complètement du contexte d’une élection libre et transparente. Le comité directeur a pointé du doigt les manquements, actes de sabotage délibérés et la déroute de l’électorat face à l’équation des cartes d’électeur sans oublier l’achat de consciences qui ont fortement entaché le processus électoral dans tout sons ensemble.

Les débats ont ainsi permis de revenir sur l’arrêt délivré par le Conseil constitutionnel en violation flagrante du protocole de la CEDEAO, assimilé à un coup bas à la démocratie sénégalaise et à l’expression de la volonté populaire. Insistant sur ce point, les membres du comité directeur tiennent à dénoncer les incohérences de la décision anticonstitutionnelle du Conseil qui a largement contribué à favoriser la fraude par la délivrance de récépissés vierges et des pratiques sournoises de discrimination entre les électeurs avec la complicité avérée de l’administration territoriale, favorisant certains électeurs acquis au régime, privant d’autres du droit le plus élémentaire à l’expression de la volonté populaire.

Dans ce contexte flou et dangereux pour la démocratie, le comité directeur réitère son attachement à participer à des élections organisées selon des règles qui ne privent aucun électeur de son droit légitime au vote.

Aussi, le comité directeur invite-t-Il tous les militants de la Convergence libérale et Démocratique Bokk Gis-Gis à maintenir la cohésion et l’unité avec tous les partis de l’opposition en perspective d’une victoire sans conteste aux élections à venir.

À cet effet, le Comité Directeur, décide de se joindre à la campagne de boycott de toute forme de scrutin électoral organisé par le président Macky SALL et son gouvernement pour délégitimer la structure actuelle du pouvoir et mettre un terme à l’aliénation de la souveraineté populaire.

Face à cette situation, le Comité Directeur rappelle au gouvernement le devoir inaliénable de respect des préalables indispensables pour un processus électoral transparent et la nécessité de sauvegarder le consensus électoral qui, depuis 1992, a contribué à l’apaisement de l’espace politique.

Le Comité Directeur tient par ailleurs à saluer la détermination, l’engagement et la résistance des électeurs qui ont tenu, malgré tout, à se déplacer dans les bureaux de vote afin d’accomplir leur devoir civique lors de ces élections législatives.

Le Comité Directeur adresse ses félicitations aux sénégalais pour avoir fait montre de patriotisme en faisant primer l’intérêt de la Nation par la qualité des débats qui se sont déroulés sans violence, sans aucune attaque personnelle ou propos diffamatoires.

Les remerciements vont également à l’endroit de ceux qui ont fait un autre choix, car c’est là l’expression de la démocratie.

Le Comité Directeur adresse à cette occasion ses vivesfélicitations et une mention spéciale aux militants et électeurs mais aussi et surtout aux candidats de la diaspora qui se sont mobilisés nombreux, particulièrement ceux de l’Europe du Sud qui ont remporté ce combat électoral d’un enjeu politique de très haut niveau.

Le Comité Directeur adresse également ses félicitations aux militants et candidats victorieux des localités de TOUBA, MBACKÉ, SARAYA pour leur engagement sans équivoque lors de cette campagne.

Examinant l’élection du frère Papa DIOP au poste de député au titre de la 13ième législature, le comité directeur a demandé à l’unanimité le maintien de son mandat à l’assemblée nationale.

Pour finir, le comité directeur s’insurge contre l’arrestation de Serigne Assane MBACKE, arbitrairement mis en cause dans les événements qui ont émaillé le scrutin à Touba. Le CD appelle ainsi le gouvernement à assumer ses responsabilités dans cette affaire et exige la libération immédiate et sans conditions du prévenu.

L’ordre du jour ayant été en totalité traité, les points divers abordés, la séance a été levée à 21 heures.

Fait à Dakar, le 10 aoùt 2017

Le Comité Directeur

Convergence Libérale et Démocratique/Bokk Gis Gis Démocratie-Justice -Transparence

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here