Modern technology gives us many things.

Bientôt une agence de renseignement financier contre le blanchiment

blanchiment d'argent 1Le Sénat nigérian a adopté un projet de loi portant création d’une agence de renseignement financier dont le but est de renforcer la lutte contre le blanchiment d’argent au Nigeria.


Le projet de loi, adopté jeudi, à l’étape de la deuxième lecture, est rendu impératif par la corruption croissante et d’autres d’irrégularités financières notées dans le pays, ont indiqué les parlementaires.

L’agence viendrait ainsi renforcer les services de surveillance existants tels que la Commission indépendante des pratiques de corruption et autres infractions assimilées (ICPC) et la Commission de lutte contre les crimes économiques et financiers (EFCC) qui sont déjà actives dans le combat et visent à freiner les crimes financiers.

Ce renseignement financier est une stratégie d’application de la loi utilisée par les gouvernements pour recueillir des informations liées aux opérations au comptant et opérations de change au comptant dans le système financier de leurs pays.

Le Sénat a cependant indiqué qu’il voit dans cette loi une stratégie qui vise à mettre le point sur les transactions financières effectuées à l’intérieur et au-delà des frontières nationales afin d’identifier leur nature, leur capacité, de déceler leur objet et de prendre des mesures proactives pour prévenir les conséquences négatives.

L’adoption de ce projet de loi indique que l’agence accorderait à la NFIC une entière indépendance et totale autonomie nécessaires à l‘exercice efficace de son mandat.

 

Les commentaires sont fermés.