Modern technology gives us many things.

‘’Benno Bokk Yakaar manipule les sénégalais sur les propos de…’’

benno 3A l’intervention légitime du Secrétaire Général du PDS, Maître Abdoulaye WADE et la tentative de manipulation des Sénégalais par les membres du BBY.

Faire semblant ou ignorer que le Président WADE est et reste toujours le Secrétaire Général du PDS, c’est continuer à entretenir cette partition de la communication qui maintient les Sénégalais en campagnes électorales permanentes? Qui ignore que le Président WADE a nourri beaucoup de patience et de hauteur en ne répondant pas depuis bientôt vingt (de mars 2012 à décembre 2013) et un mois aux provocations, injures, ragots et tâtonnements qui caractérisent le régime de Macky ? Franchement, devrions-nous laisser Macky emprisonner tout le Sénégal sous prétexte d’avoir gagné les élections et qu’il instaure un climat d’appauvrissement de ses compatriotes sous prétexte de justice à laquelle lui et les siens ne se soumettent pas? Alors, quel est le sens de la démocratie et de l’opposition dans un pays qui revendique cette forme de combat républicain sans armes meurtrières? De grâce, observons et analysons les enseignements de l’histoire récente en Algérie, Tunisie, Egypte; pays dans lesquels l’opposition a gagné les élections mais où les gagnants ont décidé de museler et de détruire les nouvelles oppositions. En conséquence, à moins que nous soyons de mauvaise foi ou que nous nous sentons supérieurs aux autres peuples qui ont eu des expériences désastreuses et nous dire, cela ne nous arrivera jamais. Si Macky a gagné les élections et qu’il monopolise tous les moyens de l’Etat; mais au moins qu’il permette aux opposants d’avoir un espace de liberté, de communication et de manifestation. Vouloir réduire l’intervention du Président WADE à la seule défense de M. Karim WADE est une malhonnêteté intellectuelle car qui ignore que le premier pôle de concentration de la haine a été M. Karim WADE et dont le refus au machin, la CREI aurait été une erreur politique énorme. Et parmi les anciens ministres qui sont accusés, il est le seul à être détenu par le machin dans la pure tradition Stalinienne; en effet, le refus des anciens ministres à ne pas reconnaitre la CREI (Comité des Rancuniers de l’Etat pour l’Injustice) peut passer inaperçu alors que celui de M. Karim WADE, bien qu’il sache que du point de vue du droit, il n’est qu’un otage, il a tout de même laissé le BENNO BOKH IGNANE AK SOKHOR se prendre dans son propre piège. Alors, comment se défaire de l’arroseur arrosé; c’est toute la question et l’intelligence que ni les YOKOTE YOKOTES, ni les sbires de la machine dictatoriale ne trouvent la solution. Il y a tout de même, en embuscade, les chefs de partis de la “coalition ” qui en veulent au Président WADE de ne leur avoir pas permis de réaliser le rêve de leur vie, devenir président de la république. Ils en veulent à Macky pour les avoir trahi deux fois; d’une part de ne s’être pas associé aux lancées de pierres à la place de l’obélisque et d’autre part de n’avoir pas renié la présence du Président WADE entre les deux tours de mars 2012. Vu leur âge, ils nourrissent la revanche d’un baroud d’honneur à mettre leurs poulains au pouvoir avant de tirer leur révérence et dormir tranquille. Pour arriver à tels résultats, il faut que Macky échoue en l’incitant dans des directives de de vengeance et de décapitation de l’opposition, PDS. Ce couteau à double tranchant est leur ultime espoir. Mais pour réaliser cet exploit, le Sénégal et les Sénégalais devraient subir par leur cynisme diabolique cette punition dont ils sont les principaux auteurs. Mais réussir ce calcul ne sera pas facile pour ces nains de la politique, nous leur barrerons la route tant que nous vivrons. Vive le Sénégal, vive la démocratie et vive l’Etat de droit sans la machine dictatoriale, la CREI. Merci au Président WADE d’avoir donné le coup d’envoi des actions citoyennes.

Moussa Mané

 

Les commentaires sont fermés.