Modern technology gives us many things.

Bénin : Vers la radicalisation du mouvement de grève des praticiens hospitaliers

santé 1
Les praticiens hospitaliers du Bénin menacent de radicaliser, à compter de ce lundi, leurs mouvements de grève à 96 heures par semaine sans service minimum, en vue d’exiger du gouvernement une amélioration de leurs conditions de vie et de travail, a-t-on appris de sources officielles à Cotonou.
Déclenchés le 1er octobre dernier, les mouvements de débrayage dans le secteur de la santé visent à demander le paiement des primes de risque et qualification coupées depuis 1982 et qui correspondent à 20% du salaire indiciaire brut.
Outre le paiement de ces primes, les praticiens hospitaliers exigent également l’accompagnement de la prime de spécialité à la retraite, la prime d’incitation à la fonction hospitalière et la revue à la hausse de l’indemnité de logement selon les grades et la prime d’expertise.
Interrogé, le Dr Joseph Lanwassonou, porte-parole des praticiens hospitaliers du Bénin, a estimé que l’exécutif béninois n’a pas encore manifesté sa bonne foi à satisfaire leurs revendications. « Les autorités en charge de la santé nous avaient invités (en octobre) à la table de négociation, pour la mise en place d’une commission interministérielle, ensuite, paritaire, qui va conduire à l’élaboration du document qui consacrera le décret ministériel devant prendre en compte la satisfaction de nos revendications. Depuis le 13 novembre dernier, cette commission a été installée. Mais jusque-là, rien », a-t-il déploré.

Les commentaires sont fermés.