Modern technology gives us many things.

Bénin : La mendicité devient un job à Porto-Novo

mendicitéUn tour sur les carrefours de la ville de Porto-Novo, et la présence très remarquable des mendiants retient l’attention. Hommes et femmes, handicapés accompagnés ou non d’un guide, et parfois même des personnes bien valides vous tendent la main, demandant la moindre pièce d’argent qui vaut en retour, quelques petits souhaits, voir des prières, devenues des slogans.

Le phénomène de la mendicité prend de l’ampleur dans la ville de Porto-Novo. Se refugiant derrière leur invalidité, des handicapés, généralement partisans de moins effort prennent d’assaut les églises, les mosquées, les carrefours et autres lieux publics, pour solliciter le peu de solidarité de tous ceux qu’ils croisent sur leur passage. Curieusement le phénomène gagne du terrain et surtout en effectif. Sur les grands carrefours de la ville capitale, la scène est presque la même, et la mise en service de certains feux tricolores, précédemment en panne. Remarquables de part leur habillement généralement sale, ils s’alignent, bols en main, cheveux hérissés, guettant les passagers, dont les plus convoités sont les mieux habillés. Aveugles, sourds, muets etc. cohabitent à longueur de journée et ne craignent guère les intempéries. Dans le se trouvent quelques rares qui vous proposent de petits services rémunérés tels que le nettoyage de votre voiture ou de la moto. Des escrocs, il en a aussi dans leur rang. Se faisant passer pour des handicapés, sourds ou aveugles et simulant des gestes relatifs à leur prétendue invalidité, ils réussissent bien à se faire une recette journalière non négligeable. Cette activité qui malheureusement étale ses tentacules dans le monde des enfants et des adolescents mérite bien réflexion. (Adjinakou 06/06/2013)

Les commentaires sont fermés.