Modern technology gives us many things.

Benin : Des officiers supérieurs braqués, un lieutenant-colonel tué

benin arméeDans la nuit du samedi au dimanche 09 juin 2013, les braqueurs ont opéré sur l’axe routier Bohicon-Kpédékpo aux environs de minuit. L’embuscade qu’ils ont tendue peu après le pont menant vers Kpoto leur a permis de tuer un lieutenant-colonel de la marine béninoise et de blesser Albert Badou, un autre Colonel de l’armée béninoise ainsi que plusieurs passagers qui ont été aussi dévalisés.

Tchassama Sakibou, conducteur d’un minibus hospitalisé comme d’autres victimes au Centre hospitalier départemental du Zou et des Collines, relate : « On a quitté Cotonou pour Bassila. A hauteur de Kpédékpo, on s’est arrêté pour s’approvisionner en carburant. Juste après notre démarrage, on a croisé un titan, donc on était rassuré que la voie était bonne. Mais à 30 mètres dans un virage après avoir franchi le pont, j’ai vu un jeu de phare et je me suis dit certainement que ce serait la sécurité parce qu’il y était allumé des lampions dans des bidons comme au niveau des postes de contrôle. J’avançais et j’ai remarqué que la barrière était fermée. Le temps que je ne freine, c’est des coups de balles qui nous accueillent. Ils ont commencé par tirer de gauche à droit. On en était là quand deux hauts gradés de l’armée béninoise sont tombés dans l’embuscade. Parmi eux, un a succombé sur le champ et l’autre est dans un état critique. Dans le même temps, le véhicule du Directeur adjoint de la Police nationale a été criblé de balles ».

Le conducteur affirme également qu’ils ont été tous dépossédés de leurs biens en nature. Ils sont partis avec une forte somme que les victimes évaluent à plusieurs millions de FCfa.

Transportés au Centre hospitalier départemental du Zou et des Collines, les blessés au nombre de quatre ont été reçus aux services des urgences où ils sont placés sous surveillance médicale.

Pour Nicodème Gbakpo, infirmier du service, un des blessés serait dans un état grave. Il s’agit du Colonel Albert Badou. Il a été évacué sur le Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoukou Maga de Cotonou. Quant aux autres, rassure l’infirmier, leur vie est hors du danger.

De source policière, on rassure que le Directeur adjoint de la Police nationale Nazaire Hounnonkpè est « hors de danger ». Une enquête est en cours à l’étape actuelle.

Les commentaires sont fermés.