Modern technology gives us many things.

Bara Sady refuse de couler seul

bara sady 1
L’inculpation de Bara Sady, ancien directeur du port risque de faire tomber de grandes personnalités portuaires ; Djibo Leity KA, ancien ministre de l’Économie maritime, des bureaux d’études français et hollandais ; l’administration douanière, et des sociétés en l’instar du groupement Somagec-Drapor-Gamon.
Les dirigeant de ce groupement des travaux marocain, en charge du volet du dragage du PAD pour un coût de 20 130 998 360 F CFA, ont même régi en constituant un dossier béton confirmant la réalisation des travaux , en l’occurrence l’extension et le dragage du port. En effet, les marocains de la Somagec ne sont pas allé loin, ils sont simplement renvoyés les autorités judiciaires aux comptes bancaires ouverts à Attijari Bank-Sénégal ou tous les transactions financière on été effectuées dans ce marché.
Bara Sady et ces collaborateurs ainsi que des directeurs généraux des sociétés, comme Rdc, Simco et Ex-Ccs pour ne citer que ceux là, sont inculpés et placés sous mandat de dépôt pour escroquerie et détournement portant sur les derniers publics.
Pourtant dans le procès verbal de réception de ces travaux présenté par Bara Sady au magistrat instructeur du 2ème cabinet, il est clairement notifié que les travaux sont exécutés conformément au marché. Les travaux sont terminés depuis le 15 février 2008, indique le journal “l’observateur” qui constate avec ce dossier un vrai chamboulement dans les orientations des travaux en perspectives au PAD avec le nouveau Directeur général, Cheikh Kanté.

Pressafrik avec xibaaru

Les commentaires sont fermés.