Modern technology gives us many things.

Baisse des prix des denrées à Dakar : l’Etat opte pour la tolérance zéro

Le gouvernement du Sénégal, qui a décidé mercredi à Dakar la baisse des prix du riz, de l’huile et du sucre, veut appliquer la tolérance zéro pour les commerçants récalcitrants, a déclaré le ministre du Commerce, de l’Industrie et du Secteur informel, Alioune Sarr.

macky médina”Le ministère du Commerce a comme objectif tolérance zéro et nous serons extrêmement vigilants et fermes pour que ces prix soient appliqués’’, a-t-il dit, au cours de la réunion du Conseil national de la consommation (CNC) pour examiner l’homologation notamment des prix du riz, de l’huile et du sucre cristallisé

Alioune Sarr a toutefois souligné qu’il ”ne menace personne” mais considère que ”quand une décision est prise au nom de la nation, tout le monde doit la respecter”.

Le CNCl sur les prix s’est réuni pendant des mois avec les acteurs du secteur de l’huile, du sucre et du riz. Il a procédé à une analyse de structure des prix avec les différentes parties prenantes. Au terme de ces concertations, il a soumis ses propositions qui ont été validées.

Le riz brisé non parfumé est vendu au détail à 260 francs le kilo au lieu de 300 francs, l’huile en fût à 900 francs le litre au lieu de 1000 francs, l’huile en dosette à 290francs et non 300 francs et le sucre cristallisé à 575 francs le kilo au lieu de 600 francs.

Selon Alioune Sarr, ‘’il y aura des visites dans les marchés de Dakar tous les jours. Moi-même, je ferai des visites à l’improviste dans certains marchés’’.

‘’Nous avons associé les services du commerce mais également les forces de sécurité avec les préfets, les gouverneurs ensemble pour que des misions conjointes soient organisées, pour que les récalcitrants puissent être soumis à la loi’’, a-t-il indiqué.

‘’Si nous avons la moindre information que dans certains endroits ils ne sont pas appliqués, les services de Dakar vont dépêcher une équipe et la loi sera appliquée’’, a dit Alioune Sarr.

‘’La loi prévoit la saisie des marchandises qui sont incriminées et ça peut même aller à l’emprisonnement des délinquants’’, a-t-il rappelé, soulignant que ‘’celui qui n’applique pas une loi est un délinquant’’.

‘’C’est une façon de protéger le peuple sénégalais plutôt que de protéger un groupuscule et c’est une minorité de commerçants’’, a soutenu le ministre du Commerce, de l’Industrie et du Secteur informel.

Pour les commerçants qui n’ont pas encore écoulé leur stocks, ‘’on fait une pondération avec les bénéfices qui ont été collectés en période de baisse’’, a-t-il fait savoir

‘’Le gouvernement a listé quinze produits sur lesquels le comité de suivi et de veille va faire des travaux. A terme, de nouvelles propositions seront faites’’, a-t-il informé. Selon lui, ce comité ‘’a une démarche et un agenda et dans un premier temps, nous leur avons confié ces trois produits (riz, sucre, huile)’’.

‘’Pour veiller au respect des prix ainsi indiqués, un numéro vert 800007777 est mis à la disposition du public pour alerter les services du ministère du Commerce et nous invitons les Dakarois à refuser d’acheter au-delà des prix indiqués. Il faut que le consommateur soit le premier surveillant’’, a-t-il argué.

Pour les autres régions, les commissions régionales statueront dans les meilleurs délais pour annoncer les prix de ces denrées.

Les commentaires sont fermés.