Modern technology gives us many things.

Au Sénégal, Macky donne des sous aux députés et au Burkina, Blaise donne des iPad à ses parlementaires

burkina député ipadLe Burkina n’est pas le Sénégal. Au Sénégal, le président préfère distribuer des centaines de milliers de nos pauvres francs aux riches députés, ce qui n’améliore guère le travail parlementaire. Au Burkina, les autorités ont choisi de rendre utile l’argent du contribuable.

Les 127 députés de l’Assemblée nationale du Burkina viennent de se voir équiper de tablettes. La remise de ces outils de dernière technologie est intervenue ce mercredi 2 octobre 2013, à l’ouverture d’un atelier consacré aux usages des nouvelles technologies par les députés. A chacun sa tablette, constatait-on déjà lors de la première rentrée parlementaire en mars 2013, avec néanmoins une mention de ces élus qui faisaient encore l’exception au règne des nouvelles technologies dans l’hémicycle. Depuis ce mercredi matin, c’est désormais une réalité dont on peut parler sans mentionner d’exceptions. La volonté des hautes autorités de l’Etat et du Président de l’Assemblée de moderniser le travail parlementaire et de « mettre les députés à l’aise » se concrétise en ce début de la deuxième session parlementaire. Chaque député a reçu un iPad 4, la dernière génération de tablette de la firme à la pomme d’une capacité de 64 G. Pendant trois jours, les députés bénéficieront de l’appui de spécialistes pour prendre en main ce nouvel outil, et pourront échanger entre eux sur les usages qu’ils pourront en faire. L’Assemblée nationale comptait déjà à son sein un nombre non négligeable d’élus rompus à l’utilisation des nouvelles technologies et possédant déjà une tablette. La dotation en tablettes des 127 députés est une promesse qui vient ainsi d’être tenue, et les députés ont eu des mots de gratitude à l’endroit de leur président, Soungalo Apollinaire Ouattara, un homme « fou » de technologies et d’innovations. Ce geste est le énième signe des grandes innovations en cours à l’Assemblée nationale, depuis le début de la législature et un pas décisif vers le e-parlement.

Les commentaires sont fermés.