Mary Teuw
le ministre de l'enseignement supérieur, Mary Teuw Niane

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane qui a en charge la gestion des universités doit revoir le mode de fonctionnement de ses écoles supérieures. Les étudiants en Master professionnel à la Faculté des sciences juridiques et politiques (FSJP) de l’Ucad ont tenu hier un point de presse pour fustiger la nouvelle donne imposée par l’Administration du département. Il s’agit en effet de faire payer la somme de 750 000 F CFA aux étudiants avant la soutenance du mémoire. Très inquiets et remontés contre les autorités universitaires, les apprentis juristes ont exprimé leur désarroi. «Nous sommes plus de 150 étudiants à s’inscrire en Master professionnel depuis 2011. Mais, nous ne pouvons toujours pas soutenir nos mémoires parce que l’administration exige de nous le versement de 650 000F CFA pour le Master 1 et 750 000 F CFA pour le Master 2», a dénoncé leur porte-parole Bilaly Keita. Revenant sur leur calvaire, il informe que leur Master a duré huit ans et jusque-là, ils n’ont pas encore soutenu leurs mémoires.

En outre, les étudiants en Master professionnel disent ne pas comprendre qu’on leur demande de verser des frais d’inscriptions (50 000 FCFA) dans une autre banque alors que les frais d’inscriptions des étudiants sont versés d’habitude au niveau de l’Ecobank. Ils interpellent le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Mary Teuw Niane. D’ailleurs, ils disent l’avoir rencontré en décembre 2017, pour discuter de la situation, mais jusque-là rien.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here