Modern technology gives us many things.

Athlétisme : Le CIAD menacé dans son existence

athlètes sénégalLe Centre international d’athlétisme de Dakar (CIAD) est en passe de perdre la philosophie ayant sous-tendu son érection avec l’exode constant et massif de ses pensionnaires, a annoncé mardi Anthony Koffi, un technicien de cette structure de formation fondée en 1997.

« Le CIAD devait être le centre de formation pour les espoirs de l’athlétisme africain, mais cette idée est en train d’être faussée, puisque beaucoup d’athlètes, après quelques années passées, s’exilent en Europe’’, a remarqué le technicien ivoirien.

Entraîneur de la championne 2011 du 400m dames, Amantle Montsho, il a rappelé que de 30 pensionnaires en 2003-2004, il est passé aujourd’hui à 10 athlètes.

Ce n’est pas ce qui était prévu, a regretté le technicien ivoirien qui a rencontré un groupe de journalistes pour présenter le CIAD qui a formé deux championnes du monde, la Sénégalaise Amy Mbacké Thiam et la Botswanaise Amantle Montsho.

C’est d’autant plus regrettable que sur les dizaines d’athlètes espoirs que le CIAD a perdus, seuls trois ont continué à progresser, a ajouté le technicien ivoirien.

Il a cité dans ce tiercé, la Camerounaise Françoise Mbango, double championne olympique du triple saut dames (2004 et 2008), le Mauricien Stéphane Buckland (100 et 200m) et le Sénégalais Mamadou Kassé Hanne qui a réussi à faire partie des meilleurs coureurs en 400m haies.

La Camerounaise est devenue une athlète faisant de la compétition sous les couleurs françaises depuis plus d’une année.

Pour le reste, ça été un grand gâchis, s’est désolé le technicien, en parlant des cas du sauteur en longueur, Ndiss Kaba Badji et de Fatou Binetou Fall (championne d’Afrique du 400m en 2004).

 »Ce sont des cas typiques de mauvais choix parlant de l’expatriation de ces deux athlètes’’, a-t-il dit, estimant que ces athlètes auraient dû émarger parmi les meilleurs de leur spécialité.

Si Ndiss Kaba Badji installé en France continue de pratiquer l’athlétisme et s’est qualifié pour les championnats du monde de Moscou (Russie), Fatou Binetou Fall est quasiment devenue invisible sur les pistes.

Les commentaires sont fermés.