Modern technology gives us many things.

Et si Niasse changeait les choses…?

La 13e Législature démarre vraiment mal. Entre les perturbations, les bouderies de l’opposition et l’application de la loi du plus fort par la majorité, on n’est pas encore sorti de l’auberge. Et le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, gagnerait à apaiser la tension qui est palpable entre les deux camps en restant neutre.

L’opposition est dans son rôle quand elle cherche à rendre crédible sa lutte en convoquant le règlement intérieur de l’institution parlementaire. Violer ses droits est inadmissible pour quelqu’un qui censé les faire respecter. Même s’il fait partie de la majorité, Niasse devrait rester à équidistance des batailles politiques auxquelles se livrent pouvoir et opposition. Cela participerait à faire revenir la sérénité dans l’hémicycle.

Si vraiment Moustapha Niasse veut avoir une Assemblée modèle, il devrait commencer par montrer l’exemple. Si de nouveaux élus comme Déthié Fall de Rewmi ont l’audace de le traiter de “honte pour le pays”, c’est bien parce qu’ils n’ont aucun respect pour l’homme. Et si les députés ne respectent pas le Président de l’Assemblée nationale, cela renseigne sur la suite de la législature.

Ainsi donc, il serait plus sage pour lui de se focaliser sur l’exercice parlementaire plutôt que de s’immiscer dans la bataille entre groupes parlementaires. Donner le temps de parole nécessaire à l’opposition, respecter ses droits, recadrer les uns et les autres quand il le faut, diriger les travaux avec fermeté en faisant respecter le règlement intérieur ne semble pas être une tâche très compliquée puisqu’il s’agit juste de faire son devoir.

Les commentaires sont fermés.