jammeh xi jinpingLa Gambie a rétabli ses relations diplomatiques avec la Chine continentale, quelques jours après avoir coupé le pont avec Taiwan, ont appris nos confrères de APA à Banjul, auprès d’un haut fonctionnaire gambien s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.


Cette source proche du ministère des Affaires étrangères gambienne citée par un journal en ligne gambien lundi, a fait observer qu’une déclaration à cet effet, devrait être faite dans les « tous prochains jours », annonçant l’aube d’une nouvelle ère diplomatique entre Banjul et Pékin.

Il a ajouté que des discussions à huis clos sont en cours entre les autorités gambiennes et leurs homologues chinoises.

L’imminence du nouveau rapprochement entre Banjul et Pékin a été corroborée par le vice-ministre taïwanais des Affaires étrangères, Joseph Shih cité par la presse de son pays affirmant que la Gambie a, en effet rétabli ses relations diplomatiques avec la République Populaire de Chine.

Le changement apparent de la politique de Banjul envers Pékin intervient de un contexte de plus en plus marqué par l’influence économique et diplomatique de ce pays asiatique en Afrique où ses investissements financiers ont quadruplé au cours des cinq dernières années.

Banjul et Pékin avaient rompu leurs relations officielles en 1995 après que le président Yahya Jammeh a reconnu Taiwan.

Pékin a démenti vendredi avoir fait pression sur la Gambie afin qu’il rompe les liens avec Taiwan, que la Chine continentale considère comme une province rebelle.

Taiwan a confirmé lundi qu’il va retirer son personnel diplomatique de Banjul et mettrait un terme aux projets de développement en cours d’exécution suite aux tentatives vaines d’un émissaire dépêché par la chine pour négocier le maintien des relations entre Banjul and Tapei.

PARTAGER