« La décision des partisans de Khalifa Sall d’organiser des récitals de Coran pour la libération de leur mentor et pour le départ du pouvoir du Président Macky Sall est mal réfléchie et complètement erronée. Il s’agit plutôt de l’inviter à libérer ou à rembourser les fonds de la ville de Dakar pour lesquels il est poursuivi. » Cette déclaration est d’Oumar Ndiaye Angloma, responsable politique à Mbacké et chargé de mission à la Présidence de la République.

À en croire le leader politique, « les pressions médiatiques ne feront rien qui soit en mesure de faire fléchir la justice, dès l’instant que la procédure est enclenchée. » Câblant Dakaractu, Angloma rappelle que l’argent n’appartient ni à Khalifa, ni au Président Macky Sall, mais à la ville de Dakar. Par conséquent, signale-t-il, « la détention du maire de Dakar ne saurait être liée à son statut d’opposant politique, mais plutôt à sa mauvaise gestion et à sa capacité de nuisance économique énorme. »

PARTAGER