Modern technology gives us many things.

Angela Merkel ouvre l’Allemagne à la double nationalité : un fait historique

merkel phoneBerlin – L’Allemagne devrait permettre aux jeunes nés sur son sol de parents étrangers d’acquérir la double nationalité, en vertu de l’accord de gouvernement conclu entre conservateurs et sociaux-démocrates mercredi, une mesure destinée avant tout aux enfants d’immigrés turcs.

Promesse de campagne phare du Parti social-démocrate (SPD), l’introduction de la double nationalité dans un pays historiquement marqué par le principe du «droit du sang» a longtemps été rejetée par les conservateurs d’Angela Merkel.

Ils ont fini par céder en grande partie pendant les cinq semaines de négociations en vue de former un gouvernement de «grande coalition», qui se sont terminées mercredi à l’aube après un marathon de 17 heures.

Aux termes de l’accord, les personnes de parents étrangers qui sont nées et ont grandi en Allemagne pourront avoir deux passeports : l’allemand et celui de leurs parents.

En revanche, les personnes nées à l’étranger pourront être naturalisées, mais en renonçant à leur nationalité de naissance.

Par exemple, un jeune de 19 ans né en Allemagne de parents étrangers pourra avoir la double nationalité, mais son père, en Allemagne depuis 20, 30 ans, voire plus, n’y aura pas droit, sauf s’il renonce à sa nationalité d’origine.

 «C’est un signal clair» que nous avons lancé, s’est félicitée la chancelière Angela Merkel, tout en reconnaissant que cette décision n’avait «pas été facile» à prendre. «Nous disons ainsi que nous voulons ces jeunes. Ils font partie de notre société», a-t-elle ajouté.

 

Les commentaires sont fermés.