Modern technology gives us many things.

Amadou Bâ : ‘’le Fmi a surclassé le Sénégal comme un pays ayant…’’

amadou ba ministre finances 11 350 intervenants pour 96h de débats, c’est la prouesse réussie par le marathon budgétaire clôturé hier à l’Assemblée nationale. Le projet «Sénégal émergent» et le rendez-vous du Sénégal avec le Club de Paris ont dominé le vote du projet de budget du ministère de l’Economie et des Finances. Malgré la fatigue qui se lisait sur tous les visages, les députés ont tenu à assister massivement à la dernière séance plénière qui clôturait hier le marathon budgétaire 2013. C’était le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Bâ (photo), qui défendait son projet de budget, arrêté finalement à la somme de 167 158 850 151FCfa contre 201 787 869 651FCfa en 2013, soit une baisse de 34 629 019 500FCfa. Le ministre a été essentiellement interpellé par les députés sur le projet Sénégal émergent (Pse) et le rendez-vous avec le Club de Paris. Pour rassurer les parlementaires, M. Bâ leur a d’abord annoncé une bonne nouvelle en indiquant qu’il y a deux semaines, le Conseil d’Administration du Fonds monétaire international (Fmi) a surclassé le Sénégal comme un pays à faible revenu, mais ayant une grande capacité à gérer son endettement. «Nous sommes 5 ou 6 pays dans le monde à être dans ce cas», se réjouit-il. La conséquence directe de cette décision, poursuit le ministre, est que les dettes du Sénégal ne seront plus analysées au cas par cas, mais plutôt globalement. Il a révélé, dans la foulée, que le stock de dettes du Sénégal était de 3 076 milliards de FCfa en 2012. Ce stock, ajoute-t-il, va désormais passer à 30 500 milliards.

Les commentaires sont fermés.