Modern technology gives us many things.

Aly Haïdar veut faire baisser les coûts du fret

ali haïdarLe ministre de la Pêche et des Affaires maritimes Aly Haïdar a indiqué, vendredi à Dakar, qu’il entendait revoir à la baisse les taux de fret, estimant qu’ils sont  »excessifs » et  »négatifs » sur le prix du consommateur.

 »Le fret est très cher. Pour donner un exemple, il y a des taxes sur le fret pour des pays en situation de guerre qu’on nous impose alors que le Sénégal n’est pas concerné par ces genres de problèmes. Aussi, le fret a un impact négatif sur le prix au consommateur », a dit M. Haïdar.

Il s’exprimait lors d’un atelier sur les taux de fret et le contentieux maritime initié par Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC) dans le cadre de la 22ème Foire internationale de Dakar (FIDAK).

De l’avis du ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, les coûts de fret sur l’international doivent être revus  »à la baisse » avec l’accord des différents partenaires.

 »Pour que cela puisse se faire, il nous faut former les importateurs, les exportateurs qui sont très actifs dans le commerce local pour qu’ils connaissent leurs droits, leurs devoirs »,a t-il souligné.

 »C’est l’objectif de cette rencontre à laquelle j’ai eu beaucoup de plaisir à participer que le Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC) a organisée », a-t-il ajouté.

Le COSEC  »joue un rôle de régulation, de mise à niveau, aide les professionnels à mieux s’organiser dans leur travail », a indiqué Aly Haïdar, soulignant que le commerce par voie maritime occupe 95% du taux du transfert des marchandises.

Ainsi pour lui, il est important de développer le commerce intérieur, sous-régional avec des pays tels que la Sierra Leone.  »Ce pays dispose de ressources naturelles dont nous avons besoin et vice-versa », a-t-il dit.

M. Haïdar a rappelé que le Sénégal a des bateaux qui sont en fabrication en Corée et en France et vont permettre de désenclaver les ports de Foundiougne, de Kaolack, de Ziguinchor et de Saint-Louis.

Les commentaires sont fermés.